Bannière

La Bonne Semence

L’Éternel est dans le palais de sa sainteté : que toute la terre fasse silence devant lui !
Habakuk 2. 20
Fais silence, devant le Seigneur, l’Éternel ! car le jour de l’Éternel est proche.
Sophonie 1. 7
Accueillir le silence

Une des surprises du confinement a été, pour de nombreux citadins, la découverte du silence, même au centre-ville d’habitude le plus animé. Avons-nous su l’écouter ?

Pour résoudre un problème difficile, graver un souvenir dans notre mémoire, nous projeter dans l’avenir, réfléchir, inventer, le silence est conseillé. Comment entendre quelqu’un qui nous parle, sans garder le silence ? Moïse avait demandé au peuple qu’il guidait : “Fais silence et écoute… Tu écouteras la voix de l’Éternel, ton Dieu, et tu pratiqueras ses commandements” (Deutéronome 27. 9, 10).

Pour écouter Dieu, recherchons le silence à l’extérieur, aux moments de la journée les plus propices. Jésus recommandait de s’isoler pour prier : “Entre dans ta chambre, et, après avoir fermé ta porte, prie ton Père” (Matthieu 6. 6). Faisons silence aussi à l’intérieur, en nous. Nos pensées, notre imagination, notre esprit toujours actif doivent se tenir à l’écoute, être attentifs à la voix divine. Si nous avions conscience de la grandeur et de la sagesse de notre Dieu, avec quelle attention nous l’écouterions !

Et si nous savons bien nous tourner vers Dieu quand nous sommes à bout de ressources, sommes-nous disposés à l’écouter quand tout va bien ?

D’une manière générale, Dieu est trop peu recherché, encore moins écouté. Un jour, lorsqu’il jugera le monde, il imposera le silence, tout comme il a permis que l’activité du monde soit arrêtée par un minuscule virus. Toute bouche sera alors fermée. Aujourd’hui il nous parle avec amour, faisons-nous silence pour l’écouter ?

×
Écouter
Écouter