Bannière

La Bonne Semence

Il n’y a pas de juste, non pas même un seul ; il n’y a personne qui ait de l’intelligence, il n’y a personne qui recherche Dieu… il n’y en a aucun qui pratique la bonté.
Romains 3. 11, 12
Crée-moi un cœur pur, ô Dieu !
Psaume 51. 10
Science et conscience

Jamais au cours de l’histoire la science n’a avancé aussi rapidement qu’aujourd’hui. Les prouesses scientifiques forcent l’admiration. Mais la nature humaine ne semble pas avoir suivi cette évolution positive. Notre monde connaît autant sinon plus de conflits et de misères morales que les générations précédentes.

Le philosophe Edgar Morin disait : “La science progresse ; la conscience régresse”. Il y a plus de 500 ans, Rabelais déclarait : “Science sans conscience n’est que ruine de l’âme”. Les progrès de la science sont même utilisés à des fins meurtrières. Que dire des avancées spectaculaires dans le domaine de la génétique ?

La nature humaine serait-elle donc incapable de faire des progrès ?

C’est ce que la Bible dit sans équivoque. Elle nous déclare tous perdus, “vendus au péché” (Romains 7. 14), incapables de vaincre nos mauvaises tendances, nos faiblesses coupables, l’orgueil tapi dans les replis de notre cœur… Nous en sortir nous-mêmes ? C’est une illusion. Voilà pourquoi Dieu nous invite à ne rien attendre de notre nature, et à tout attendre de lui. À tous ceux qui acceptent ce constat, et croient que Jésus est le Fils de Dieu, envoyé dans le monde pour sauver des pécheurs, Jésus donne une vie nouvelle, seule capable de faire le bien : aimer comme lui, haïr le mal sous toutes ses formes, accomplir ce qui est juste, trouver la force de manifester ses vertus morales avec humilité. Vivre la vie de Christ, c’est la seule solution pour ne pas laisser agir ma nature mauvaise.

×
Écouter
Écouter