Bannière

La Bonne Semence

Le soir, les pleurs viennent loger avec nous, et le matin il y a un chant de joie.
Psaume 30. 5
(Jésus dit :) Vous, vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse sera changée en joie.
Jean 16. 20
Le jour le plus sombre, le jour le plus beau
Lecture proposée : Luc 23. 49 à 24. 10

Jésus de Nazareth “a passé de lieu en lieu, faisant du bien” (Actes 10. 38). Il a nourri des foules, guéri des malades, et même ressuscité des morts. Sa voix a calmé la tempête, ses paroles ont redonné espoir à beaucoup. Manifestement, Jésus était plus qu’un prophète, bien plus qu’un homme.

Pourtant, ce vendredi soir, après le drame de la crucifixion, Jésus a été enveloppé d’un suaire et déposé dans un tombeau taillé dans le roc. C’est là que des femmes l’ont vu et l’ont laissé pour le temps du sabbat (le samedi). Ses disciples sont dans le deuil et pleurent (Marc 16. 10). Tous sont bouleversés par la fin tragique de leur Maître. Ils ont mis toute leur espérance en lui, ils ont compris qu’il est le Messie promis. Mais leur nation l’a haï et, en accord avec l’occupant romain, l’a fait crucifier comme un malfaiteur. Dieu semble se taire…

Mais dès le lever du jour, le dimanche, des faits extraordinaires se produisent : la terre tremble, un ange descend, roule la pierre qui ferme le tombeau. Mais le tombeau est vide ! Dieu, qui semblait si loin, a montré “l’excellente grandeur de sa puissance” (Éphésiens 1. 19) en ressuscitant son Fils. Au jour le plus sombre, succède le jour le plus beau. Les disciples se réjouissent quand ils voient le Seigneur ressuscité (Jean 20. 20). Ils auraient pu chanter avec l’auteur du psaume : “Tu as changé mon deuil en joie” (Psaume 30. 11). Le Seigneur est vivant, le deuil est transformé en une grande joie.

Louons Dieu à la lumière de ce merveilleux matin !

×
Écouter
Écouter