Bannière

Le livre du prophète Zacharie
Sondez les Écritures - 5ème année

Introduction
Philippe Laügt : Chapitres 1 à 14

L’auteur

Zacharie est le grand prophète de la guérison morale et spirituelle du peuple1. C’est un contemporain d’Aggée2. Il est nommé dans le livre d’Esdras (5. 1 et 6. 14). Son grand-père, Iddo, était à la tête de l’une des douze familles sacerdotales [Néh. 12. 4, 16].

Son nom signifie “l’Éternel se souvient”. Il était le fils de Bérékia, qui signifie “l’Éternel bénira” et son grand-père s’appelait Iddo, qui veut dire “au temps assigné”. Ce sont des noms significatifs : tout le grand message prophétique de Zacharie se trouve comme résumé dans ces trois noms. Dieu, qui garde l’alliance, “se souvient” de son peuple. Les visions et les messages de Zacharie en sont les témoins. Il les “bénira” “au temps assigné”, encore futur ; aussi la plus grande partie des prophéties de Zacharie n’est pas encore accomplie.

Zacharie est né à Babylone, et il était encore enfant quand il est remonté à Jérusalem, sous le règne de Cyrus… encore tout jeune, quand Dieu l’appelle à remplir une activité prophétique.

Le contexte historique

– Au retour de Babylone, sous la conduite de Joshua et de Zorobabel, le résidu (environ 50 000 personnes) a commencé à célébrer de nouveau les fêtes prévues par la Loi, et à offrir les sacrifices sur l’autel, rétabli sur son emplacement.

– Les fondations d’un nouveau temple ont été posées sur les fondements du premier, la seconde année (en 535 av. J.-C.). Ce temple a peu d’apparence en comparaison du précédent, mais il est là [Esd. 3. 12, 13]. Aussi, versait-on beaucoup de larmes, des larmes de tristesse certes, mais aussi de joie.

– Mais quelque temps après, la négligence du peuple et l’affaiblissement de ses affections pour Dieu, amènent l’arrêt de la construction du temple.

L’opposition de l’ennemi n’a fait que révéler cet état intérieur. Les Samaritains, peuple implanté en Palestine par le roi d’Assyrie [2 Rois 17. 24-41], commencent par proposer une alliance lors de la pose des fondations du temple. Mais après le noble refus des Juifs revenus d’exil, ils montrent leur véritable caractère. Cherchant, par des moyens politiques, à arrêter la construction du temple, ils réussissent, pour un temps, à persuader le roi des Perses, Artaxerxès, de faire cesser les travaux.

– Le nouveau souverain, Darius, se montre plus favorable à l’égard des Juifs. Mais surtout, Aggée et Zacharie, envoyés par Dieu, encouragent fortement le peuple, par leurs messages prophétiques, à reprendre la construction.

Ce livre s’inscrit donc dans ce grand réveil spirituel datant de la seizième année après le retour de l’exil du peuple.

Le grand message de Zacharie

Zacharie encourage le peuple à revenir à l’Éternel. Aggée, lui, met l’accent sur le relâchement moral du peuple.

L’horizon de ses visions et de ses prophéties est bien plus étendu que celui des autres « petits » prophètes et couvre tout l’avenir d’Israël : il envisage d’abord le temps qui s’écoulera entre les jours où il vivait et le moment où le Messie viendra à Jérusalem et sera rejeté par les siens. Puis, il décrit l’état moral de la nation et annonce le retour en gloire de Christ. Il parle enfin des bénédictions qui découleront de la repentance du résidu, quand il regardera vers celui qu’il a percé.

Zacharie parle des nations qui dominaient alors sur Jérusalem, comme elles sont exposées dans les grandes visions du prophète Daniel. Il prédit de quelle manière le Seigneur agira finalement à l’égard de ces puissances. Il prédit le dernier siège de Jérusalem, l’épreuve de la grande tribulation (qui atteindra le peuple), et la délivrance du résidu par la venue visible à tous du Seigneur. Enfin, il conclut son livre en évoquant le royaume millénaire de Christ.

On trouve donc dans Zacharie une histoire prophétique complète d’Israël et du temps des nations de la captivité jusqu’au millenium. À ce titre, Zacharie peut aussi être mis sur le même rang qu’Ésaïe et Daniel. Ce livre est une “révélation”, comme l’Apocalypse, qui clôt le N.T.

Les prédictions messianiques dans le livre de Zacharie

La personne, l’œuvre et les gloires de Christ apparaissent plus dans ce livre que tous les autres petits prophètes réunis. Nous mentionnons ci-dessous les prophéties les plus claires que l’on trouve dans ce livre. Les autres, plus allusives, seront citées dans les commentaires qui suivent.

– 1. Zacharie parle de Christ comme du Germe : c’est l’un des noms du Seigneur, révélé par Ésaïe 4. 2, Jérémie 23. 5 et Zacharie 3. 8 ; 6. 12.

– 2. Au chapitre 6, le prophète reçoit l’ordre de couronner le grand sacrificateur. Ce dernier représente le Seigneur Jésus, comme sacrificateur sur son trône ; il est donc à la fois roi et sacrificateur.

– 3. Au chapitre 9, l’entrée de Christ dans Jérusalem est présentée telle qu’elle est décrite dans le N.T.

– 4. Au chapitre 11, Zacharie parle aussi de lui comme du Berger, et de ces trente pièces d’argent qu’il reçoit comme salaire [Matt. 27. 9, 10].

– 5. Le chapitre 12 prédit la mort du Messie sur la croix. Il est celui qu’ils ont percé ; bientôt ils regarderont vers lui et mèneront deuil [Jean 19. 37 ; Apoc. 1. 7].

– 6. Au chapitre 13, une autre prophétie est relative aux souffrances de Christ. L’épée “se réveille” contre cet homme, que Dieu appelle pourtant son compagnon…

– 7. Au chapitre 14 verset 4, le prophète décrit celui qui vient pour le salut de son peuple dans la détresse et qui l’attend. En ce jour-là, ses pieds se tiendront sur le mont des Oliviers. C’est là qu’il a été vu debout au moment de son ascension glorieuse et la promesse a été faite qu’il reviendrait de la même manière et au même lieu [Act. 1. 11].

Plan du prophète Zacharie

Première partie  : Les visions de la nuit  : Ch. 1 à 63

Deuxième partie  : Questions concernant certains jeûnes  : Ch. 7 et 8

Troisième partie  : Les oracles prophétiques  : Ch. 9 à 14

– 1. Christ, roi et berger : Ch. 9 à 11

– 2. Le dernier jour : Ch. 12 à 14

Notes
1 –

On retrouvera souvent dans le commentaire, ce thème de la guérison morale et spirituelle d’Israël sous le terme de « restauration ».

2 –

Les prophéties dans ces deux livres sont datées, s’entrelaçant comme suit  :

. La seconde année du roi Darius  :

– au 6e mois  : Agg. 1. 1-15  ;

– au 7e mois  : Agg. 2. 1-9  ;

– au 8e mois  : Zach. 1. 1-6  ;

– au 9e mois  : Agg. 2. 10-23  ;

– au 11e mois  : Zach. 1. 7 à 6. 15  ;

. La quatrième année du roi Darius  :

– au 9e mois  : Zach. 7 à 14

. 3 –

Certains commentateurs ont voulu distinguer dans ces chapitres, dix visions au lieu de huit   ;  ; cela ne paraît pas nécessaire. Les visions qu’ils ont voulu diviser sont celle du chapitre 1. 18-21 (mais il s’agit bien d’une seule et même vision) et celle du chapitre 4.

4 –

Certains commentateurs ont voulu distinguer dans ces chapitres, dix visions au lieu de huit   ;  ; cela ne paraît pas nécessaire. Les visions qu’ils ont voulu diviser sont celle du chapitre 1. 18-21 (mais il s’agit bien d’une seule et même vision) et celle du chapitre 4.