Bannière

Les Psaumes
Sondez les Écritures - 1ère année

Psaumes 25, 26


1. Le secret de l’Éternel est pour ceux qui le craignent : 251

Les Psaumes 25 à 39 présentent des croyants persécutés et éprouvés. Ils confessent leurs péchés et se reposent avec assurance sur le pardon et les miséricordes d’un Dieu de bonté.

Confiance dans l’épreuve : versets 1-3

Cet affligé s’adresse à l’Éternel avec une entière confiance. Il est pourtant confronté aux méchants qui le persécutent avec haine et perfidie (verset 19). Mais sa ressource est en l’Éternel vers lequel il élève son âme.

Confession et prière pour une marche fidèle : versets 4-7

Pour la première fois dans les psaumes, nous trouvons la confession personnelle des péchés. C’est d’abord la confession de David. On peut être étonné qu’il demande le pardon des péchés de sa jeunesse ; les épisodes du jeune berger délivrant son troupeau du lion et de l’ours, du jeune homme délivrant Israël des Philistins et de leur géant Goliath, nous avaient montré un David pieux et humble. L’homme d’âge mûr n’a pas toujours eu cette même fidélité. Nous ne pouvons pas douter de la conscience délicate du psalmiste et de l’évocation, dans cette confession, de tous les écarts et de toutes les chutes qui ont déshonoré Dieu. Mais après la confession, il fait appel à la miséricorde et à la lumière divines pour s’engager dans un chemin de droiture et de fidélité.

Cette confession anticipe aussi celle du résidu d’Israël dont David est ici le porte-parole.

Au temps de la loi, une fois le péché confessé, la seule ressource était l’attente en la miséricorde de Dieu. Aujourd’hui, le croyant sait que le sang de Jésus “purifie de tout péché” 1 Jean 1. 7, et que le pardon acquis est définitif ; mais sa conscience le conduit, dans sa vie journalière, à confesser sans tarder les nouveaux péchés qu’il commet et dont il est conscient. C’est ainsi qu’il bénéficie du pardon dans la marche et retrouve la communion avec le Seigneur.

  • verset 5 : “marcher dans ta vérité”. C’est ce que l’apôtre Jean est heureux de constater chez les enfants de la dame élue en 2 Jean 4. C’est aussi le témoignage que rendent des frères au sujet de Gaïus et dont Jean se réjouit : “ils ont rendu témoignage à ta vérité” 3 Jean 3 ; celle-ci est le reflet de la vérité divine.

Bonté de Dieu dans ses voies : versets 8-15

C’est un enrichissement personnel merveilleux que de passer d’une confession sincère à des moments de communications intimes faites par Dieu à celui qui croit en son nom. Ici le psalmiste exalte Dieu connu dans la sagesse de ses voies ; ses secrets sont révélés à ceux qui le craignent (verset 14).

Appel à la délivrance et au pardon : versets 16-22

L’expérience des versets 8 à 15 est encadrée par une double prière. La première était celle des versets 4 à 7. Elle reprend ici, plus instante encore, car les ennemis sont nombreux et remplis de haine (verset 19).

La confession et la demande sans détour du pardon de “tous mes péchés” (verset 18) reviennent, dans l’assurance de l’intérêt que Dieu porte à une âme droite qui l’invoque comme son unique ressource.

Le verset 22 étend cette supplication à tout Israël affligé et repentant.

2. Une conscience pure : 26

Les expériences de David pendant la révolte de son fils Absalom semblent lui avoir inspiré ce psaume. En effet, les sentiments exprimés ici se retrouvent chez le roi en fuite2 Samuel 15. 25, 26. De plus, David exprime la souffrance du résidu fidèle des derniers jours persécuté par des ennemis sans pitié.

Sentiments d’intégrité de l’homme pieux : versets 1-5

  • verset 1 : L’homme pieux a bonne conscience et peut sans crainte évoquer l’intégrité de sa marche (versets 1 et 11). La conséquence en est l’assurance de ne pas chanceler.
  • verset 2 : Dans cette sincérité, il désire même que Dieu sonde son être moral tout entier, “reins et… cœur”, les parties les plus profondes et les plus secrètes de l’homme. Ainsi le Seigneur, au moment de la restauration de son disciple Pierre, plongera-t-il trois fois cette sonde qui visite en profondeur tous les secrets du cœur, jusqu’à la prise de conscience des véritables causes du triple reniementJean 21. 15-17. Alors seulement, le disciple sera capable d’exercer pleinement son ministère de pasteur du troupeau de Dieu. Ce sera pour Pierre la dernière étape de la restauration, la première ayant été les larmes de repentance de Luc 22. 62, comme la confession des péchés au Psaume 25. 7 et 18, a précédé l’étape de ce verset 2.

Les versets 3 à 5 sont la réalisation pratique d’une vie de séparation du mal.

Le prix de l’habitation de Dieu pour le fidèle : versets 6-8

“Laver ses mains” est probablement une allusion au lavage des mains à la cuve d’airain lorsque le sacrificateur s’approchait de l’autel des sacrificesExode 30. 17-21. Pour le psalmiste, c’est un geste symbolique nécessaire pour s’approcher de Dieu sans souillure. Laver ses mains “dans l’innocence” ajoute l’idée de droiture et de bonne conscience. On trouve une pensée analogue dans l’attitude des anciens de Deutéronome 21. 6 qui lavaient “leurs mains sur la génisse à laquelle on avait brisé la nuque” lorsqu’un homme avait été tué sans que le coupable ait été démasqué. Par cet acte, ils témoignaient de leur innocence quant à ce meurtre. Mais que dire de Pilate se lavant les mains en se déclarant “innocent du sang de ce juste”, au moment où il envoie Jésus au supplice de la crucifixion ? Matthieu 27. 24 Peut-il, en conscience, se décharger publiquement de toute responsabilité ? Absolument pas.

Ainsi purifié, le psalmiste s’approche de l’autel en adorateur. Nous comprenons qu’il le fait en esprit seulement.

Faire “le tour de l’autel” pour entonner la louange et raconter toutes les merveilles de l’Éternel, signifie pour David dresser autour du sanctuaire comme une couronne de chants de reconnaissance. L’esprit du culte chrétien rejoint cette pensée.

Une marche séparée des pécheurs : versets 9-12

Le croyant fait maintenant appel à la grâce de Dieu pour être délivré de la violence et de la corruption qui l’environnent.

Conclusion

Ainsi, ces Psaumes 25 et 26 développent, dans une progression très remarquable, les expériences successives d’un croyant :

  • Psaume 25 : Ce fidèle avait pris conscience de péchés qui l’avaient conduit à déshonorer Dieu ; ces péchés troublaient son esprit. La confession sincère l’amène à la paix de la conscience.
  • Psaume 26 : Il n’y a plus rien à confesser ; ce même croyant a la liberté de s’approcher de Dieu et de jouir par anticipation du bonheur de sa présence, en pleine communion avec ceux qui le craignent.

Les expériences de ces deux psaumes soutiendront la foi du résidu futur d’Israël, dans l’attente du jour où tout le peuple racheté sera “un royaume de sacrificateurs et une nation sainte” Exode 19. 6 ; Ésaïe 61. 6.

Ce Psaume 26 nous invite aussi à la droiture, à la sainteté pratique et réveille notre ferveur pour la louange.

Notes
1 -

Ce Psaume 25 est un psaume alphabétique assez caractéristique (voir Psaumes 9 et 10).

Psaume 25

a
De David.
1À toi Éternel, j’élève mon âme.
2Mon Dieu, en toi j’ai mis ma confiance ; que je ne sois pas confus, que mes ennemis ne triomphent pas de moi.
3Non, aucun de ceux qui s’attendent à toi ne sera confus ; ceux-là seront confus qui agissent perfidement sans cause.
4Fais-moi connaître tes voies, ô Éternel ! enseigne-moi tes sentiers.
5Fais-moi marcher dans ta vérité, et enseigne-moi, car tu es le Dieu de mon salut ; c’est à toi que je m’attends tout le jour.
6Souviens-toi de ta miséricorde, ô Éternel, et de ta bonté ; car elles sont de tout temps.
7Ne te souviens pas des péchés de ma jeunesse ni de mes transgressionsb ; selon ta gratuité souviens-toi de moi à cause de ta bonté, ô Éternel.
8L’Éternel est bon et droit ; c’est pourquoi il enseignera le chemin aux pécheurs.
9Il fera marcher dans le droit [chemin] c les débonnaires, et il enseignera sa voie aux débonnaires.
10Tous les sentiers de l’Éternel sont gratuité et vérité, pour ceux qui gardent son alliance et ses témoignages.
11À cause de ton nom, ô Éternel ! tu me pardonneras mon iniquité ; car elle est grande.
12Qui est l’homme qui craint l’Éternel ? Il lui enseignera le chemin qu’il doit choisird.
13Son âme habitera au milieu du bien, et sa semence possédera la terre.
14Le secrete de l’Éternel est pour ceux qui le craignent, pour leur faire connaître son alliance.
15Mes yeux sont continuellement sur l’Éternel ; car c’est lui qui fera sortir mes pieds du filet.
16Tourne-toi vers moi et use de grâce envers moi, car je suis seul et affligé.
17Les détresses de mon coeur se sont agrandiesf ; fais-moi sortir de mes angoisses.
18Regarde mon affliction et mes peines, et pardonne tous mes péchés.
19Regarde mes ennemis, car ils sont nombreux, et ils me haïssent d’une haine violente.
20Garde mon âme, et délivre-moi ; que je ne sois pas confus, car je me suis confié en toi.
21Que l’intégrité et la droiture me gardent, car je me suis attendu à toi.
22Ô Dieu ! rachète Israël de toutes ses détresses.

Psaume 26

De David.
1Ô Éternel ! juge-moi, car j’ai marché dans mon intégrité, et je me suis confié en l’Éternel : je ne chancellerai pas.
2Sonde-moi, ô Éternel ! et éprouve-moi ; examine mes reins et mon coeur.
3Car ta bonté est devant mes yeux, et j’ai marché dans ta vérité.
4Je ne me suis pas assis avec des hommes vains, et je ne suis pas allé avec les gens dissimulés ;
5J’ai haï la congrégation de ceux qui font le mal, et je ne m’assiérai pas avec les méchants.
6Je laverai mes mains dans l’innocence, et je ferai le tour de ton autel, ô Éternel !
7Pour entonner la louange, et pour raconter toutes tes merveilles.
8Éternel ! j’ai aimé l’habitation de ta maison, et le lieu de la demeure de ta gloire.
9N’assemble pas mon âme avec les pécheurs, ni ma vie avec les hommes de sang,
10Dans les mains desquels il y a des crimes, et dont la droite est pleine de présents.
11Mais moi, je marcherai dans mon intégrité. Rachète-moi, et use de grâce envers moi.
12Mon pied se tient au chemin uni : je bénirai l’Éternel dans les congrégations.

Notes

a. Dans ce psaume et le Psaume 34, la lettre hébraïque initiale de chaque verset suit l’ordre alphabétique.

b. propr. : péché audacieux, rébellion [contre Dieu].

c. ailleurs : jugement.

d. ou : que lui, [l’Éternel], choisit.

e. c.-à-d. : les communications intimes.

f. qqs. lisent : Élargis mon coeur dans ses détresses, et…

Choisir un livre
Choisir un passage
×
Choisir un livre
Choisir un passage