Bannière

Néhémie
Sondez les Écritures - 4ème année

Introduction
Jacques Méchin : Chapitres 1 à 13

1. Circonstances générales

La comparaison de Néhémie 1. 2 et Esdras 7. 9 situe les faits et l’état moral décrits en Néhémie1, treize ans après l’arrivée d’Esdras à Jérusalem. Par l’humiliation et l’épreuve [Esd. 8 ; 9 ; 10], Dieu avait usé de grâce envers ceux qui étaient remontés de la captivité à Babylone et avait manifesté sa bonté pour donner au peuple “des murs en Juda et à Jérusalem” [Esd. 9. 9].

Le culte et l’état moral qui doit l’accompagner avaient été remis en lumière (livre d’Esdras), mais treize ans après la purification du mal [Esd. 10], la muraille était toujours en ruine et les portes brûlées par le feu (1. 3). Le résidu avait manqué d’énergie pour échapper au mal, mais Dieu avait préparé Néhémie à conduire la restauration annoncée.

Dans son ensemble, le peuple est dispersé. Il s’est éloigné de l’Éternel, est devenu “Lo-Ammi” (pas mon peuple [Osée 1. 9]). Malgré cela, fidèle à ses promesses, Dieu agit pour le bien de ce résidu d’Israël par des serviteurs choisis et formés à son école.

2. Sujet

Il s’agit de la reconstruction des portes, de la muraille et des habitations de Jérusalem, en un temps où le peuple a besoin de se mettre à l’abri de ses ennemis.

L’état moral est bas. Des tolérances, liens ou associations condamnables ont affaibli le peuple. Ceux qui sont remontés ont peu de force, mais Dieu les protégera s’ils lui sont soumis.

Revenus du lieu de leur captivité, ils ont à vivre ensemble dans le respect de la pensée de Dieu ; toute action engagée dans la négligence des instructions divines connues peut leur porter préjudice. Chacun doit agir pour le bien de tous et les instructions données sont appropriées à l’état d’un peuple que Dieu, dans sa grâce, veut ramener à lui pour le bénir.

Cela s’applique également à nos jours. La période de Néhémie correspond aux dernières indications données dans l’A.T. sur le peuple d’Israël. Selon l’appréciation divine du temps et l’enseignement du début de 2 Timothée 3, nous sommes dans les derniers jours de la chrétienté, et même à la dernière heure [1 Jean 2. 18]. Le sujet de notre étude nous apportera donc des instructions pratiques, utiles aux chrétiens d’aujourd’hui.

3. Auteur

Le livre est attribué à Néhémie, fils de Hacalia (1. 1), échanson du roi Artaxerxès (2. 1).

Son nom signifie “que l’Éternel aide (ou : console)”. Il a un sentiment profond de l’état misérable d’Israël et un grand désir de le voir porter les traits distinctifs du peuple de Dieu. Sa foi, sa piété et son attachement au peuple resté fidèle le portent à aider ceux que Dieu veut secourir. Il est donc un serviteur que l’Éternel se plaît à former et à employer.

Plan du livre de Néhémie

Première partie : La préparation du serviteur et le commencement du travail : Ch. 1 à 3

1. Préparation à distance : Ch. 1

2. Préparation du chemin, équipement pour le service : Ch. 2. 1-8

3. Préparation sur place : Ch. 2. 9-20

4. Commencement du travail : Ch. 3

Deuxième partie : Les attaques de l’adversaire et comment y faire échec : Ch. 4 à 7

1. Opposition et remèdes : Ch. 4

2. La corruption de la chair : Ch. 5

3. Les artifices du diable : Ch. 6

4. L’administration de la cité : Ch. 7

Troisième partie : Le retour à la parole de Dieu : Ch. 8 à 10

1. La Parole et son efficacité : Ch. 8

2. L’humilité devant la Parole : Ch. 9. 1-37

3. L’alliance d’Israël avec l’Éternel : Ch. 9. 38 à 10

Quatrième partie : L’administration de la ville : Ch. 11 à 13

1. Répartition du peuple : chacun à sa place : Ch. 11

2. Dédicace de la muraille et joie : Ch. 12

3. Séparation et discipline : Ch. 13

Plan de Jérusalem au temps de Néhémie
Plan de Jérusalem au temps de Néhémie
La partie grisée représente l’extension de la ville jusqu’au temps de Néhémie.
Notes
1 –

A l’origine, les livres d’Esdras et de Néhémie ne formaient qu’un seul récit dans les manuscrits hébreux.

Choisir un livre
Choisir un passage
×
Choisir un livre
Choisir un passage