Bannière

Le Seigneur est proche

Dimanche 9 août 2020
Il me dit : Écris : Bienheureux ceux qui sont invités au banquet des noces de l’Agneau. Il me dit encore : Ce sont les véritables paroles de Dieu.
Apocalypse 19. 9
Bénédictions liées à Christ dans l’Apocalypse (1)
Les invités des noces de l’Agneau

Un repas de noces ne se limite pas à la présence des mariés ; il comprend nécessairement des invités. Ainsi, non seulement l’Église entrera comme Épouse de Christ dans le lieu spécial de bénédiction pour lequel elle a été choisie, mais il y aura aussi d’autres croyants, bénis et appelés à participer à ce repas de noces : les “invités”. Lors de cette fête, les invités représentent certainement l’ensemble des croyants de l’Ancien Testament. Ils ne font pas partie de l’Église appelée et tirée des Juifs et des non-Juifs pendant la période chrétienne, c’est-à-dire entre la Pentecôte et la venue du Seigneur pour enlever tous les croyants. Pourtant, ils auront part à la résurrection des saints et auront leur place spéciale de bénédiction au jour de la gloire. Tous les croyants d’avant la croix seront là : Abel et tous les martyrs ; Énoch, qui a marché avec Dieu, et les très nombreux saints de Dieu au sujet desquels il a prophétisé ; Abraham, ainsi que les étrangers et les pèlerins qui ont tourné le dos à ce monde pour rechercher une patrie céleste ; Moïse et tous ceux qui, comme lui, ont choisi “d’être dans l’affliction avec le peuple de Dieu, plutôt que de jouir pour un temps des délices du péché" (Hébreux 11. 25). En un mot, toute la grande troupe des croyants depuis le jardin d’Éden jusqu’à la croix de Christ, tous ceux qui ont marché dans le chemin de la foi, seront là et auront leur part de bénédiction “au banquet des noces de l’Agneau”.

Ces merveilleuses révélations de la gloire à venir se terminent par l’assurance qu’elles sont “les véritables paroles de Dieu”. Ainsi, nous pouvons être pleinement persuadés de leur vérité et les accepter de tout cœur par la foi.

H. Smith
Tes saints glorifiés – ton Épouse parée –
Aux noces de l’Agneau, tu les introduiras,
Et, les faisant asseoir aux places préparées,
T’avançant, tu les serviras.
A. Gibert