Bannière

Le Seigneur est proche

Vendredi 7 août 2020
Eutyche… accablé d’un profond sommeil… tomba… du troisième étage jusqu’en bas et fut relevé mort. Mais Paul, qui était descendu, se pencha sur lui, le prit dans ses bras et dit : Ne soyez pas troublés, car son âme est en lui.
Actes 20. 9, 10
Jeunes hommes de l’Écriture (8)
Eutyche (C)

Accablé de sommeil en écoutant Paul cette nuit-là, Eutyche bascule par la fenêtre et tombe du troisième étage jusqu’au sol. Le récit de sa chute a une application morale pour nous en tant que chrétiens, individuellement ; mais il comporte également une leçon prophétique collective en rapport avec l’Église, historiquement.

Dans les derniers jours de la vie de Paul, les chrétiens se sont détournés de son enseignement (2 Timothée 1. 15 ; 4. 10, 11) : ils commençaient à laisser de côté des éléments importants de sa doctrine. Au troisième siècle de l’ère chrétienne, les vérités concernant l’Assemblée et le retour imminent de Christ étaient en grande partie oubliées. Ainsi, “pendant que les hommes dormaient”, l’Ennemi a fait son travail de sape, et l’Église a glissé progressivement dans les ténèbres du Moyen-Âge, comme l’avait prophétisé le Seigneur avec sa parabole de l’ivraie (Matthieu 13. 24-30). Nous apprenons qu’il faut de la vigilance et de l’énergie pour maintenir ce qui nous a été confié. S’il y a un manque de vigilance dans le témoignage chrétien, le diable sèmera ses imitations empoisonnées. C’est en effet ce qui est arrivé. À vue humaine, on pourrait penser que le témoignage chrétien, dans sa vérité et sa simplicité, a ainsi été définitivement perdu.

La chute d’Eutyche, “accablé d’un profond sommeil”, a donc une portée symbolique. Mais Paul annonce aux chrétiens assemblés à Troas : “Ne soyez pas troublés, car son âme est en lui”. C’est ainsi que Dieu a réveillé l’Église de son sommeil au cours de la Réforme et a accordé par la suite un retour à la doctrine de Paul au début du 19ème siècle. Ainsi, Eutyche est revenu à la vie, et nous lisons que Paul a prêché jusqu’à “l’aube” (v. 11) – ce qui est une confirmation prophétique que la doctrine de Paul serait encore enseignée jusqu’à la venue du Seigneur.

B. Reynolds