Bannière

La Bonne Semence

Mardi 20 octobre 2020
Voici son commandement : que nous croyions au nom de son Fils Jésus Christ et que nous nous aimions l’un l’autre.
1 Jean 3. 23
Personne n’a jamais vu Dieu ; si nous nous aimons l’un l’autre, Dieu demeure en nous, et son amour est accompli en nous.
1 Jean 4. 12
Le commandement d’aimer

Nos sentiments ne sont-ils pas spontanés, souvent irrationnels, et parfois incontrôlés ? Ils ne sont pas toujours en harmonie avec les caractères de l’amour de Dieu pour nous. Dieu donne pourtant au croyant le commandement d’aimer, parce qu’il a reçu la force et la capacité d’aimer par l’amour de Dieu qui est versé dans son coeur par l’Esprit Saint (Romains 5. 5).

Comment mettre cet amour en mouvement ? Par l’obéissance au Seigneur. Par exemple, j’ai un ami chrétien qui est malade. Le Seigneur m’a mis à coeur de lui faire une visite, mais si je n’obéis pas à cette indication, mes sentiments pour cet ami risquent de tourner à l’indifférence. Si j’obéis, dans un acte de foi, alors je me rends compte que je l’aime vraiment. Que s’est-il passé ? Obéir au Seigneur fait passer de l’écoute à la pratique (voir Jacques 1. 22).

Voilà la clé de l’amour mis en pratique : l’obéissance au Seigneur dans un esprit de foi ! C’est en fait Lui qui me conduit à l’amour, à l’amour dans la vérité. Il agit en nous afin que soient enlevés les obstacles à une véritable communion entre croyants, dans le respect mutuel, la droiture, le dévouement, la bonté. La force d’aimer n’est pas en nous, elle est en Dieu. La foi et l’obéissance nous mettent en relation avec le Seigneur, qui produit alors en nous le miracle de l’amour. Dieu demande à chacun d’aimer son prochain comme soi-même. Il ne nous laisse pas le choix à ce sujet.