Bannière

La Bonne Semence

Lundi 3 août 2020
J’ai appris à être content dans les situations où je me trouve.
Philippiens 4. 11
Pour moi, vivre c’est Christ, et mourir, un gain.
Philippiens 1. 21
Quelle est notre raison de vivre ?

Celui qui a écrit les versets cités aujourd’hui vivait-il dans le luxe, profitait-il des avantages de la vie, était-il entouré de l’affection des siens ? Non, l’apôtre Paul était prisonnier des Romains. Quel était donc le secret de sa sérénité et de sa force intérieure ?

Ce n’était ni une religion qu’il aurait choisie, ni des règles morales qu’il respecterait ; c’était une personne qu’il aimait. Voilà donc sa ressource intérieure dans la souffrance : “Pour moi, vivre, c’est Christ”. Sa vie pouvait bien passer pour un échec aux yeux de ses contemporains, peu lui importait : il trouvait en Jésus Christ la réponse à tous les besoins de sa conscience et de son cœur.

Cette expérience n’est pas réservée aux apôtres. Elle est à la portée de toute personne qui a cru en Jésus Christ, le Fils de Dieu. Pour la réaliser, il faut alors vivre pour Christ et dans sa compagnie. Celle-ci nous permet non seulement de supporter – sans qu’elles nous abattent – les circonstances que nous traversons, mais de le faire en cherchant à plaire à notre Maître. Et cela concerne aussi bien un jeune dans ses études ou dans les contacts avec ses camarades, qu’un adulte confronté aux problèmes de tous les jours. Par la grâce de Dieu, acceptons de faire cette expérience, elle enrichira notre vie de foi. C’est sur la terre et dans chaque situation, que nous expérimentons la réalité de notre relation vivante avec Dieu. Nous en retirerons un bénéfice éternel. L’occasion nous est donnée de montrer que nous aimons le Seigneur Jésus. Belle raison de vivre !