Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

COLÈRE DE DIEU

colère : ὀργή (orguê[nom fém.]  ; de orégomaï : s’élever, désirer) <G3709><C3609> (36x)
|| Passion violente • La colère de Dieu exprime l’horreur que Dieu éprouve à l’égard du mal. Tous les hommes incrédules sont placés sous cette colère, et Dieu jugera et rétribuera le mal (Matthieu 3. 7 ; Luc 3. 7 ; 21. 23 ; Romains 2. 8 ; 3. 5 ; 9. 22 ; Éphésiens 5. 6 ; Colossiens 3. 6 ; 1 Thessaloniciens 2. 16 ; Apocalypse 14. 10 ; 16. 19 ; 19. 15). Dieu est « lent à la colère » (voir Exode 34. 6), mais lorsque le jour de la grâce aura pris fin, viendra « le jour de la colère et de la révélation du juste jugement de Dieu qui rendra à chacun selon ses œuvres » (Romains 2. 5 ; Apocalypse 6. 17). Ce jour est celui du jugement à venir (Apocalypse 11. 18). Mais la colère de Dieu est révélée maintenant (Romains 1. 18), comme avertissement aux hommes pour qu’ils acceptent Jésus comme Sauveur : il est celui « qui nous délivre de la colère qui vient » (1 Thessaloniciens 1. 10 ; aussi : Romains 5. 9 et 1 Thessaloniciens 5. 9). La colère de Dieu demeure sur celui qui ne croit pas à son Fils (Jean 3. 36). En Marc 3. 5, Jésus regarda avec colère ceux qui étaient dans la synagogue ; en Apocalypse 6. 16, il est question de la colère de l’Agneau. L’Esprit Saint jura dans sa colère au sujet d’Israël (Hébreux 3. 11).
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z