Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

CITÉ

1πόλις (polis[nom fém.] ) <G4172><C4069> (162x)
|| Ville, le plus souvent entourée d’une muraille • Jésus est né dans la cité de David, Bethléem (Luc 2. 11). Abraham attendait la cité de laquelle Dieu est l’architecte et le créateur (Hébreux 11. 10). Dieu a préparé une cité pour les croyants qui sont morts dans la foi (Hébreux 11. 16). Les croyants sont venus à la cité du Dieu vivant (Hébreux 12. 22) ; ils n’ont pas ici de cité permanente, mais ils recherchent celle qui est à venir (13. 14). Le nom de la cité de Dieu sera écrit sur celui de Philadelphie qui vaincra (Apocalypse 3. 12). Avant le début du millénium, les nations fouleront aux pieds la cité sainte, Jérusalem, quarante-deux mois (Apocalypse 11. 2) ; à la fin du millénium, les nations environneront à nouveau Jérusalem, la cité bien-aimée (20. 9). La sainte cité, la Jérusalem céleste ici, est mentionnée à plusieurs reprises à la fin de l’Apocalypse (21. 2, 10, 14, 15, 16 (2x), 18, 19, 21, 23 ; 22. 14, 19). Le terme apparaît environ 150 fois en grec.
2Éphésiens 2. 12 : droit de cité [BOURGEOISIE 1]
Autre trad.
3Philippiens 3. 20 [BOURGEOISIE 2]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z