Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

CAPABLE

1être capable : δύναμαι (dunamaï[verbe] ) <G1410><C1432> (210x)
|| Pouvoir ; posséder la faculté, la capacité • Les croyants de Rome étaient capables de s’exhorter l’un l’autre (Romains 15. 14). Paul demanda s’il n’y avait pas d’homme sage parmi les Corinthiens qui fût capable de décider entre ses frères (1 Corinthiens 6. 5). Étant lui-même consolé de Dieu, Paul était capable de consoler ceux qui étaient dans quelque affliction que ce soit (2 Corinthiens 1. 4). Le souverain sacrificateur est capable d’avoir de l’indulgence pour les ignorants et les errants (Hébreux 5. 2). Le terme est traduit par « être à même » en Hébreux 2. 18.
2δυνατός (dunatos[adj.]  ; de dunamaï : voir 1.) <G1415><C1437> (34x)
|| Qui a le pouvoir, la capacité ; apte à • Le surveillant doit être capable d’exhorter (Tite 1. 9). L’homme parfait est capable de tenir tout le corps en bride (Jacques 3. 2).
3ἱκανός (hikanos[adj.]  ; de hikô : venir, atteindre) <G2425><C2425> (40x)
|| Compétent, suffisant • Paul n’était pas capable par lui-même de penser quelque chose comme de lui-même, mais sa capacité lui venait de Dieu (2 Corinthiens 3. 5). Des hommes fidèles devaient être capables d’instruire les autres (2 Timothée 2. 2).
4rendre capable : ἱκανόω (hikanoô[verbe]  ; de hikô : venir, atteindre) <G2427><C2427> (2x)
|| Rendre propre pour • Le Père a rendu les croyants capables de participer au lot des saints dans la lumière (Colossiens 1. 12). Autre réf. : 2 Corinthiens 3. 6.
5être capable : ἐξισχύω (éxiskhuô[verbe]  ; de éx : part. marquant l’achèv., et iskhuô : être fort ; litt. : être assez fort pour) <G1840><C1850> (1x)
|| Avoir la force • Paul priait afin que les Éphésiens soient capables de comprendre l’amour du Christ (Éphésiens 3. 18).
Autre trad.
61 Timothée 3. 2 ; 2 Timothée 2. 24 : capable d’enseigner ~ propre à enseigner [ENSEIGNER 2]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z