Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

BOUCHE

1στόμα (stoma[nom neutre] ) <G4750><C4637> (78x)
|| Orifice au bas du visage permettant de manger, de boire et de parler • De la bouche de Dieu sortent des paroles dont l’homme doit se nourrir (Matthieu 4. 4). Paul avait été choisi de Dieu pour entendre ce qui sortait de sa bouche et en rendre témoignage (Actes 22. 14). Jésus a fréquemment ouvert sa bouche pour enseigner (Matthieu 5. 2 ; 13. 35 ; Luc 4. 22) ; on cherchait à le prendre en défaut dans les paroles qui sortaient de sa bouche (Luc 11. 54 ; 22. 71), et quand on l’accusait il n’a pas ouvert la bouche (Actes 8. 32) ; aucune fraude n’est jamais sortie de sa bouche (1 Pierre 2. 22). Sur la croix, on lui a présenté à la bouche une éponge vinaigrée (Jean 19. 29). L’inique sera consumé par le souffle de sa bouche (2 Thessaloniciens 2. 8) ; de sa bouche sortira une épée à deux tranchants (Apocalypse 1. 16 ; 2. 16 ; 19. 15, 21) ; il vomira Laodicée de sa bouche (Apocalypse 3. 16). Le terme est également employé à propos de David (Actes 1. 16 ; 4. 25), de Philippe (Actes 8. 35), de Pierre (Actes 10. 34 ; 11. 8 ; 15. 7), de Paul (Actes 18. 14 ; 23. 2 ; 2 Corinthiens 6. 11 ; Éphésiens 6. 19), de l’apôtre Jean (2 Jean 12 (2x) ; 3 Jean 14 (2x) ; Apocalypse 10. 9, 10), de Zacharie (Luc 1. 64), des croyants (Romains 10. 10 ; 15. 6 ; Éphésiens 4. 29 ; Colossiens 3. 8), des incrédules (Romains 3. 14 ; 10. 8, 9 ; Jude 16), des témoins (Matthieu 18. 16 ; 2 Corinthiens 13. 1), des prophètes (Luc 1. 70 ; Actes 3. 18, 21), des petits enfants (Matthieu 21. 16), du serpent (Apocalypse 12. 15), du dragon (Apocalypse 12. 16b ; 16. 13a), de la bête (Apocalypse 13. 2, 5, 6 ; 16. 13b), du faux prophète (Apocalypse 16. 13c), des deux prophètes (Apocalypse 11. 5), d’un poisson (Matthieu 17. 27), des chevaux (Jacques 3. 3 ; Apocalypse 9. 17-19), de la terre (Apocalypse 12. 16a). Autres réf. : Matthieu 12. 34 ; 15. 11 (2x), 17, 18 ; Luc 6. 45 ; 19. 22 (voir note du trad.) ; 21. 15 ; Romains 3. 19 ; Jacques 3. 10 ; Apocalypse 14. 5.
2fermer la bouche : ἐπιστομίζω (épistomidzô[verbe]  ; de épi : sur, et stoma : voir 1.) <G1993><C2006> (1x)
|| Faire taire • Il fallait fermer la bouche à beaucoup d’insubordonnés (Tite 1. 11).
3avoir la bouche fermée, fermer la bouche : ϕιμόω (phimoô[verbe]  ; de phimos : muselière ; litt. : museler) <G5392><C5274> (8x)
|| Empêcher de parler, réduire au silence • Un homme qui n’était pas vêtu de la robe de noces eut la bouche fermée (Matthieu 22. 12). Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens (v. 34). En faisant le bien, les croyants ferment la bouche à l’ignorance des hommes dépourvus de sens (1 Pierre 2. 15).
4annoncer de bouche : ἀπαγγέλλω διὰ λόγου (apanguéllô[verbe] dia logou ; de apo : part. de renforc., anguéllô : annoncer, dia : par le moyen de, logos : parole ; litt. : annoncer par le moyen de la parole, verbalement) <G518><C0526> (44x) <G1223><C1238> <G3056><C3068>
|| Rapporter, communiquer de vive voix • Judas et Silas devaient annoncer de bouche les mêmes choses que Barnabas et Paul (Actes 15. 27).
Autre trad.
5Actes 28. 22 : de ta bouche ~ litt. : de toi.
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z