Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

PILATE, PONCE-PILATE (np)

Πόντιος Πιλάτος (Pontios Pilatos[nom masc.] ) <G4194><C4090> (4x)
|| Gouverneur de la Judée • Pilate régna de 26 à 36 ap. J.-C. (Luc 3. 1). Jésus fut livré par les principaux sacrificateurs et les anciens du peuple à Pilate pour être mis à mort (Matthieu 27. 2 ; Marc 15. 1 ; Luc 23. 1, 2 ; Actes 3. 13 ; 13. 28). Ces Juifs l’accusèrent de pervertir la nation juive, en défendant de donner le tribut à César, et en se proclamant le Christ, le roi des Juifs ; mais Jésus ne se défendit pas devant Pilate. Paul rappelle à Timothée la belle confession de Jésus devant Ponce-Pilate, en rapport avec le maintien de la vérité (1 Timothée 6. 13). Pilate proposa à la foule de relâcher Jésus plutôt que Barabbas. La foule ayant choisi Barabbas, Pilate se déclara innocent du sang de Jésus qu’il qualifia de juste. Pilate relâcha Barabbas, fit fouetter Jésus et le livra pour qu’il soit crucifié (voir Matthieu 27. 11-26 ; Marc 15. 2-15 ; Luc 23. 2-25 ; Jean 18. 28 à 19. 16 ; Actes 4. 27). Il fit placer sur la croix un écriteau avec ces mots : « Jésus le Nazaréen, le roi des Juifs » (voir Jean 19. 17-22). Pilate donna l’ordre que le corps mort de Jésus fût livré à Joseph d’Arimathée, mais il refusa de fournir aux Juifs une garde au sépulcre (voir Matthieu 27. 57-66 ; Marc 15. 42-45 ; Luc 23. 50-53 ; Jean 19. 38). La tradition rapporte que Pilate dut se rendre à Rome, qu’il fut banni dans les Gaules et qu’il se suicida.
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z