Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

BOIRE (verbe)

1πίνω (pinô[verbe] ) <G4095><C3991> (74x)
|| Avaler un liquide • Jean le baptiseur ne devait boire ni vin ni cervoise (Luc 1. 15). Contrairement à Jean, le Fils de l’homme est venu mangeant et buvant (Matthieu 11. 18, 19 ; Luc 7. 33, 34). On reprochait à Jésus de manger et boire avec les publicains et les pécheurs (Marc 2. 16 ; Luc 5. 30), ainsi qu’à ses disciples (Luc 5. 33). Jésus dit de ne pas être en souci de ce que nous mangerons ou boirons (Matthieu 6. 25, 31 ; Luc 12. 29). Le terme est employé fréquemment lors de la rencontre de Jésus et de la Samaritaine au puits de Sichar (Jean 4. 8-10, 12-14). Il n’y a personne qui ait bu du vin vieux, qui veuille aussitôt du nouveau (Luc 5. 39). Jésus demande à ses disciples s’ils pouvaient boire la coupe que lui boirait (Matthieu 20. 22 (2x), 23 ; Marc 10. 38 (2x), 39 (2x) ). Celui qui boit le sang du Fils de l’homme a la vie en lui-même (Jean 6. 53), a la vie éternelle (v. 54), demeure en Jésus (v. 56). Celui qui a soif doit venir à Jésus et boire (Jean 7. 37). Le terme est employé lors du dernier repas de Jésus avant sa mort (Matthieu 26. 27, 29 (2x) ; Marc 14. 23, 25 (2x) ; Luc 22. 18) et à Gethsémané (Matthieu 26. 42 ; Jean 18. 11). On donna du vinaigre à boire à Jésus sur la croix et il n’en voulut pas (Matthieu 27. 34 (2x) ) ; Marc parle de vin mixtionné de myrrhe (15. 23). Toutes les fois que les croyants boivent la coupe, ils le font en mémoire du Seigneur Jésus (1 Corinthiens 11. 25-29). Autres réf. : Matthieu 24. 38, 49 ; Marc 16. 18 ; Luc 10. 7 ; 12. 19, 45 ; 13. 26 ; 17. 8 (2x), 27, 28 ; 22. 30 ; Actes 9. 9 ; 23. 12, 21 ; Romains 14. 21 ; 1 Corinthiens 9. 4 ; 10. 4 (2x), 7, 21, 31 ; 11. 22 ; 15. 32 ; Hébreux 6. 7 ; Apocalypse 14. 10 ; 16. 6 ; 18. 3.
2boire avec : συμπίνω (sumpinô[verbe]  ; de sun : avec, ensemble, et pinô : voir 1.) <G4844><C4732> (1x)
|| Boire ensemble • Pierre et d’autres avaient mangé et bu avec Jésus après sa résurrection (Actes 10. 41).
3donner à boire, boire : ποτίζω (potidzô[verbe] ) <G4222><C4117> (17x)
|| Faire boire, avaler un liquide • Jésus promet une récompense à quiconque aura donné à boire une coupe d’eau froide à un petit (Matthieu 10. 42) et à celui qui aura donné à boire à ceux qui sont de Christ (Marc 9. 41). Les Juifs menaient leur bœuf ou leur âne boire un jour de sabbat (Luc 13. 15). Jésus parle de ceux qui lui ont donné à boire (Matthieu 25. 35, 37, 42). On donna à boire à Jésus une éponge remplie de vinaigre (Matthieu 27. 48 ; Marc 15. 36). On doit donner à boire à son ennemi s’il a soif (Romains 12. 20). Paul avait donné du lait à boire aux Corinthiens, c. -à-d. qu’il leur avait communiqué les premiers rudiments de la Parole de Dieu (1 Corinthiens 3. 2). Babylone fait boire à toutes les nations du vin de la fureur de sa fornication (Apocalypse 14. 8).
4boire de l’eau seulement : ὑδροποτέω (hudropotéô[verbe]  ; de hudôr : eau, et potéô : boire) <G5202><C5085> (1x)
|| Avaler de l’eau • Paul conseille à Timothée de ne plus boire de l’eau seulement (1 Timothée 5. 23).
5bien boire : μεθύω (méthuô[verbe]  ; de méthê : ivresse) <G3184><C3190> (7x)
|| Être ivre • On servait le vin de moindre qualité quand on avait bien bu (Jean 2. 10).
6Romains 14. 17 [BOIRE 1]
Autres trad.
7Colossiens 2. 16 : ce qu’on mange et ce qu’on boit ~ litt. : le manger et le boire [MANGER 1] et [BOIRE 1]
8Apocalypse 18. 6 : préparer à boire [MIXTIONNER 1]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z