Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

JÉSUS (np)

᾽Ιησοῦς (Iêsous[nom masc.]  ; l’Éternel sauve) <G2424><C2424> (947x)
|| a. Nom du Fils de Dieu manifesté en chair • Jésus est le nom personnel du Seigneur comme homme (Matthieu 1. 21). Conçu par l’Esprit Saint (Matthieu 1. 20), il est né de la vierge Marie (v. 20). Nous lisons au sujet de son enfance qu’il croissait et se fortifiait, étant rempli de sagesse, et la faveur de Dieu était sur lui (Luc 2. 40). Lorsqu’il avait douze ans, ses parents le trouvèrent assis dans le temple au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant ; ceux-ci étaient étonnés de son intelligence et de ses réponses (v. 41-48) ; il était ainsi aux affaires de son Père (v. 49). À Nazareth où il grandit, il était soumis à ses parents. Il avançait en sagesse et en stature, et en faveur auprès de Dieu et des hommes (v. 52). Vers l’âge de trente ans, il vint auprès de Jean pour être baptisé par lui ; lors de ce baptême, l’Esprit Saint descendit sur lui, et le Père déclara qu’il était son Fils bien-aimé en qui il avait trouvé son plaisir (Matthieu 3. 13-17). Il fut alors tenté par le diable, et triompha de lui par la Parole de Dieu (Matthieu 4. 1-11). Après avoir été présenté comme l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde (Jean 1. 29), Jésus commença son ministère public. Jésus a prêché l’évangile du royaume, a guéri les malades, a chassé des démons et a ressuscité les morts. Il a accompli les prophéties de l’A.T. qui annonçaient ce que ferait le Messie. Jésus était aussi sur terre pour un autre but, celui de sauver des âmes ; à tous ceux qui l’ont reçu il leur a donné le droit d’être enfants de Dieu (Jean 1. 12). Il leur a révélé Dieu comme Père, leur a donné la vie éternelle. Christ était le second Homme, le dernier Adam, le Chef pour ainsi dire d’une nouvelle race. Ceux qui sont sanctifiés en lui sont affranchis du péché et de leur ancienne condition en Adam ; ils sont justifiés et se trouvent dans une nouvelle position en Christ. Par le baptême de l’Esprit Saint à la Pentecôte, ils sont devenus un seul corps, unis au Seigneur dans la gloire ; lui est le Chef (la tête) de l’Assemblée. Dès le début, les chefs en Israël ont rejeté le Seigneur Jésus : « les siens ne l’ont pas reçu » (Jean 1. 11). Mais quelques fidèles furent rassemblés autour de lui ; il choisit parmi eux douze apôtres. Après un ministère d’environ trois ans et demi, l’heure vint pour Jésus de s’offrir en sacrifice pour le péché, selon les conseils de Dieu. Dans le jardin de Gethsémané, il fut rempli d’effroi à la perspective de porter le péché. Il demanda à son Père : « Mon Père, s’il est possible que cette coupe passe loin de moi » ; mais cela n’était pas possible, et il s’inclina devant la volonté de son Père. Il fut arrêté et crucifié ; son sang fut répandu, et par ce sang la rédemption fut accomplie. Le troisième jour, il ressuscita d’entre les morts ; il souffla dans les apôtres l’Esprit Saint comme puissance de vie (Jean 20. 19-23). Après être apparu en plusieurs occasions à bon nombre de témoins, il monta au ciel. Les Écritures démontrent clairement par des affirmations directes et par les œuvres du Seigneur Jésus qu’il était à la fois Dieu et homme ; il a en effet accompli ce qu’aucun simple homme ne pouvait faire, p. ex. lire les pensées des hommes, pardonner les péchés, chasser les démons, ressusciter les morts et accomplir sa propre résurrection (Jean 10. 18). Le Seigneur Jésus est véritablement Dieu et homme. Ce mystère qui entoure sa personne est au-delà de la compréhension humaine. Nous lisons que nul ne connaît le Père excepté le Fils, et nul ne connaît le Fils si ce n’est le Père. Ceci ne doit pas constituer une pierre d’achoppement, mais doit susciter la révérence, la louange et l’adoration. (D’après Walter Scott.) || b. Disciple à Rome, appelé aussi Juste • Paul recommande Jésus appelé Juste aux Colossiens ; il lui avait été en consolation (Colossiens 4. 11). Ce Jésus salue les Colossiens (voir v. 10).
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z