Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

HÉRODE (np)

῾Ηρῴδης (Hêrôdês[nom masc.]  ; héroïque) <GS2264><GC2263> (44x)
|| a. Hérode le Grand, roi de Judée • Sous le règne d’Hérode naquit Jésus (Matthieu 2. 1 ; Luc 1. 5). Cet Hérode fit tuer les enfants de Bethléem âgés de deux ans et en-dessous (Matthieu 2. 3, 7, 12, 13, 15, 16, 19, 22) ; il mourut peu après ce massacre (voir v. 19). || b. Hérode Antipas, fils du précédent ; tétrarque de Galilée • Cet Hérode fit décapiter Jean le baptiseur (Matthieu 14. 1, 3, 6 ; Marc 6. 14, 16, 18, 20-22 ; Luc 3. 1, 19 ; 9. 7, 9). Il voulait tuer Jésus (Luc 13. 31), qui l’appela « ce renard » (voir v. 32). Il interrogea longuement Jésus qui ne lui répondit rien ; il le revêtit d’un vêtement éclatant, en dérision ; puis il le renvoya à Pilate, avec qui il devint ami ce jour-là, car il était auparavant en inimitié avec lui (Luc 23. 7, 8, 11, 12, 15). Hérode et Ponce-Pilate sont responsables de s’être assemblés avec les nations et les peuples d’Israël contre Jésus (Actes 4. 27). Il mourut en 39 ap. J. -C. Jeanne, femme de Chuzas intendant d’Hérode, suivait Jésus avec d’autres qui l’assistaient de leurs biens (Luc 8. 3). Manahem, de l’assemblée d’Antioche, avait été nourri avec Hérode (Actes 13. 31). || c. Hérode Agrippa I, petit-fils d’Hérode le Grand, neveu du précédent • Cet Hérode fut roi de Judée (Actes 12. 1). Il mit les mains sur des chrétiens et fit mourir Jacques, le fils de Zébédée (voir v. 2). Il fit aussi prendre Pierre et le fit emprisonner ; mais le Seigneur délivra Pierre de la main d’Hérode (Actes 12. 6, 11, 19, 21). Il expira, rongé par les vers, parce qu’il n’avait pas donné la gloire à Dieu (voir v. 23). Paul fut gardé au prétoire d’Hérode (Actes 23. 35). || d. Hérode Agrippa II, fils du précédent • Voir [AGRIPPA] pour la mention en Actes 25. 13.
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z