Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

VIVANT (adjectif et gérondif)

1du verbe vivre : ζάω (dzaô[verbe] ) <G2198><C2205> (140x)
|| Qui respire, qui n’est pas mort • Jésus est le Christ, le Fils du Dieu vivant (Matthieu 16. 16). Il est le pain vivant descendu du ciel (Jean 6. 51). Il a été envoyé par le Père qui est vivant (Jean 6. 57). Le souverain sacrificateur demanda à Jésus d’adjurer par le Dieu vivant de dire s’il était le Christ, le Fils de Dieu (Matthieu 26. 63). Le terme est employé au sujet de Jésus ressuscité (Marc 16. 11 ; Luc 24. 5, 23 ; Actes 1. 3). Moïse reçut des oracles vivants (Actes 7. 38). Pierre présenta Dorcas vivante aux saints et aux veuves (Actes 9. 41). Les hommes de Lystre devaient se tourner vers le Dieu vivant (Actes 14. 15). Eutyche fut amené vivant (Actes 20. 12). Paul affirmait que Jésus était vivant (Actes 25. 19). Nous devons nous tenir pour morts au péché, mais pour vivants à Dieu dans le Christ Jésus (Romains 6. 11 ; aussi v. 13). Le mari étant vivant, si la femme est à un autre homme, elle sera appelée adultère (Romains 7. 3). Ceux d’Israël seront appelés fils du Dieu vivant (Romains 9. 26). Paul exhorte les croyants à présenter leurs corps en sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu (Romains 12. 1). Je suis vivant, dit le Seigneur, que tout genou se ploiera devant moi, et que toute langue confessera hautement Dieu (Romains 14. 11). Le premier homme Adam devint une âme vivante (1 Corinthiens 15. 45). Les Corinthiens étaient manifestés comme étant la lettre de Christ, dressée par le ministère de l’apôtre Paul, écrite non avec de l’encre, mais par l’esprit du Dieu vivant (2 Corinthiens 3. 3). Les croyants sont le temple du Dieu vivant (2 Corinthiens 6. 16). Les Thessaloniciens s’étaient tournés des idoles vers Dieu, pour servir le Dieu vivant et vrai (1 Thessaloniciens 1. 9). Timothée devait savoir comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l’assemblée du Dieu vivant (1 Timothée 3. 15). Paul espérait dans le Dieu vivant, qui est le conservateur de tous les hommes (1 Timothée 4. 10). Il est dit aux frères de prendre garde qu’il n’y ait en quelqu’un d’eux un méchant cœur d’incrédulité, en ce qu’il abandonne le Dieu vivant (Hébreux 3. 12). La Parole de Dieu est vivante et opérante, et plus pénétrante qu’aucune épée à deux tranchants (Hébreux 4. 12). Christ est toujours vivant pour intercéder pour ceux qui s’approchent de Dieu par lui (Hébreux 7. 25). Le sang du Christ purifiera notre conscience des œuvres mortes, pour que nous servions le Dieu vivant (Hébreux 9. 14). Les croyants ont une pleine liberté pour entrer dans les lieux saints par le sang de Jésus, par le chemin nouveau et vivant qu’il nous a consacré à travers le voile, c. -à-d. sa chair (Hébreux 10. 20). C’est une choses terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant (Hébreux 10. 31). Les croyants sont venus à la cité du Dieu vivant (Hébreux 12. 22). Dieu le Père nous a régénérés pour une espérance vivante (1 Pierre 1. 3). Les croyants sont régénérés par la vivante et permanente Parole de Dieu (1 Pierre 1. 23). Les croyants s’approchent du Seigneur comme d’une pierre vivante rejetée par les hommes (1 Pierre 2. 4) ; eux aussi sont des pierres vivantes (v. 5). Jésus est vivant aux siècles des siècles (Apocalypse 1. 18). Jean vit un autre ange montant de l’orient, ayant le sceau du Dieu vivant (Apocalypse 7. 2).
2rendre vivant : ζωοποιέω (dzôopoïéô[verbe]  ; de dzoê : vie, et poïéô : faire) <G2227><C2233> (14x)
|| Être vivifié, revivre • Dans le Christ, tous seront rendus vivants (1 Corinthiens 15. 22).
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z