Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

VIN

1οἶνος (oïnos[nom masc.] ) <G3631><C3527> (33x)
|| Jus de raisin fermenté • Jean le baptiseur ne devait boire ni vin ni cervoise (Luc 1. 15 ; 7. 33). Jésus enseigne que l’on ne peut mettre du vin nouveau dans de vieilles outres, illustrant ainsi l’incompatibilité de la grâce et de la loi (Matthieu 9. 17 (3x) ; Marc 2. 22 (4x) ; Luc 5. 37 (2x), 38). Il transforma l’eau en vin aux noces de Cana (Jean 2. 3 (2x), 9, 10 (2x) ; 4. 46). À Golgotha, on donna à Jésus à boire du vin mixtionné de myrrhe (Marc 15. 23). Le Samaritain versa de l’huile et du vin sur les plaies de l’homme couvert de blessures (Luc 10. 34). Paul, d’une part, enseigne de s’abstenir de vin si cela scandalise un autre chrétien (Romains 14. 21) ; d’autre part, il recommande à Timothée d’user d’un peu de vin à cause de son estomac (1 Timothée 5. 23). Le chrétien ne doit pas s’enivrer de vin (Éphésiens 5. 18). Les surveillants et les serviteurs de l’assemblée doivent prendre garde à ne pas être adonnés à beaucoup de vin (1 Timothée 3. 8), de même les femmes âgées (Tite 2. 3). Dans l’Apocalypse, il est parlé de la coupe du vin de la colère de Dieu (14. 10 ; 16. 19 ; 19. 15), et du vin de la fornication de Babylone (14. 8 ; 17. 2 ; 18. 3). Celui qui était assis sur le cheval noir ne devait pas nuire à l’huile ni au vin (Apocalypse 6. 6). Personne n’achètera du vin des marchands de la terre après la chute de Babylone (Apocalypse 18. 13).
2vin doux : γλεῦκος (gléukos[nom neutre]  ; de glukus : doux) <G1098><C1111> (1x)
|| Vin avancé dans la fermentation • À la Pentecôte, on se moqua des disciples en disant qu’ils étaient pleins de vin doux (Actes 2. 13).
31 Timothée 3. 3 ; Tite 1. 7 : adonné au vin [ADONNÉ 2]
Autre trad.
4Matthieu 27. 34 [VINAIGRE]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z