Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

BAPTÊME, BAPTISER

1βάπτισμα (baptisma[nom neutre] ) <G908><C0918> (20x) , βαπτίζω (baptidzô[verbe] ) (de baptô : plonger, immerger) <G907><C0917> (77x)
|| a. Les croyants qui ont été baptisés pour le Christ Jésus ont été baptisés pour sa mort ; ils ont été ensevelis avec lui par le baptême, pour la mort, afin de marcher en nouveauté de vie (lire Colossiens 2. 12 ; Romains 6. 4 ; Galates 3. 27) • Le Seigneur commanda aux onze apôtres d’aller faire disciples toutes les nations, les baptisant pour le nom du Père et du Fils et du Saint Esprit (Matthieu 28. 19 ; Marc 16. 16). Pierre exhorte en Actes 2 à se repentir et à être baptisé au nom de Jésus Christ (v. 38) ; environ 3000 âmes reçurent sa parole et furent baptisées en cette occasion (v. 41). Le N.T. fait référence à plusieurs reprises au baptême d’autres croyants (Actes 8. 12, 13, 16, 36, 38 ; 9. 18 ; 10. 47, 48 ; 16. 15, 33 ; 18. 8 ; 19. 5 ; 22. 16 ; Romains 6. 3 (2x) ; 1 Corinthiens 1. 13, 14, 15 ; Éphésiens 4. 5). Paul avait bien baptisé la maison de Stéphanas (1 Corinthiens 1. 16 (2x) ) ; cependant, il n’avait pas été envoyé par Christ pour baptiser mais pour évangéliser (v. 17). La demande à Dieu d’une bonne conscience accompagne le baptême (1 Pierre 3. 21). En plus du baptême pour la mort du Seigneur Jésus (baptême chrétien), la Parole mentionne six autres baptêmes. || b. Baptême de feu • En Matthieu 3. 11b, ce baptême correspond au jugement de Dieu qui s’exercera en condamnation (voir v. 7) contre celui qui refuse le salut proposé. On peut aussi rapprocher le baptême de feu de l’apparition des langues de feu à la Pentecôte (voir Actes 2. 1-4) : l’œuvre du Saint Esprit, au milieu d’un monde opposé à Dieu, devait juger tout ce qui n’était pas selon Dieu. || c. Baptême de Jean • Jean baptisait d’eau dans le Jourdain (Matthieu 3. 6 ; Marc 1. 5, 8a ; Luc 3. 16a ; Jean 1. 25, 28, 31, 33a), pour la repentance (Matthieu 3. 7, 11a ; Marc 1. 4 ; Luc 3. 3 ; Jean 1. 26, 31 ; Actes 13. 24). Ce baptême avait en vue de préparer les hommes à recevoir un Christ vivant et à être introduits dans son royaume (Actes 19. 4). Jésus s’est lui-même fait baptiser par Jean le baptiseur (Matthieu 3. 13, 14, 16 ; Marc 1. 9 ; Luc 3. 21 (2x) ), s’identifiant ainsi au résidu repentant d’Israël. Jésus baptisa en Judée (Jean 3. 22 ; 4. 1), ou, plutôt ses disciples (4. 2). Autres réf. : Matthieu 21. 25 ; Marc 11. 30 ; Luc 3. 7, 12 ; 7. 29, 30 ; 20. 4 ; Jean 3. 23 (2x), 26 ; 10. 40 ; Actes 1. 5a, 22 ; 10. 37 ; 11. 16a ; 18. 25 ; 19. 3 (2x). || d. Baptême de la mort de Jésus • Ce baptême correspond aux souffrances endurées sur la croix par le Seigneur Jésus et à sa mort expiatoire (Marc 10. 38, 39 ; Luc 12. 50). || e. Baptême de l’Esprit Saint • Le baptême de l’Esprit Saint a eu lieu à la Pentecôte (voir Actes 2. 1-4) en vue de la formation de l’Église de Dieu en un seul corps, le corps de Christ (Matthieu 3. 11b ; Marc 1. 8b ; Luc 3. 16b ; Jean 1. 33b). Selon la parole du Seigneur, ce baptême s’est produit peu de jours après son ascension (Actes 1. 5b ; 11. 16b). Paul parle de ce baptême pour la formation d’un seul corps (1 Corinthiens 12. 13). || f. Baptême pour les morts • En 1 Corinthiens 15. 29 (2x), ceux qui étaient baptisés pour les morts, ou à la place des morts, prenaient la place des croyants décédés. Ils s’exposaient ainsi à leur tour à souffrir publiquement pour le Seigneur. || g. Baptême pour Moïse • Les fils d’Israël qui ont traversé la Mer Rouge (voir Exode 14) ont été baptisés pour Moïse dans la mer (1 Corinthiens 10. 2) : ils ont reconnu l’autorité de Moïse, conducteur du peuple établi par Dieu, pour les délivrer de l’Égypte et les conduire vers la terre promise. « Ils ont passé à travers la mer » comme par un baptême.
Autre trad.
2Hébreux 6. 2 [ABLUTION 1]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z