Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

SCEAU

1σϕραγίς (sphraguis[nom fém.]  ; prob. de phrassô : inclure) <G4973><C4865> (16x)
|| Marque imprimée, le plus souvent sur une lettre, et permettant de la cacheter ; le sceau certifie la propriété du document sur lequel il est apposé • Dans l’Apocalypse, seul l’Agneau est digne d’ouvrir le livre dans la droite de Celui qui est assis sur le trône et d’en rompre les sept sceaux (5. 1, 2, 5, 9 ; 6. 1, 3, 5, 7, 9, 12 ; 8. 1). Le terme correspond à une marque distincte et certifie la propriété de celui sur lequel il est apposé ; des hommes n’ont pas le sceau de Dieu sur leurs fronts (Apocalypse 9. 4) et un ange a le sceau du Dieu vivant (7. 2). Abraham reçut le signe de la circoncision comme sceau (ou : garantie) de la justice de la foi dans l’incirconcision (Romains 4. 11). Les Corinthiens étaient le sceau (ou : preuve) de l’apostolat de Paul (1 Corinthiens 9. 2). Le sceau du solide fondement de Dieu consiste dans le fait que le Seigneur connaît ceux qui sont siens et que celui qui prononce son nom doit se retirer de l’iniquité (2 Timothée 2. 19).
2Apocalypse 20. 3 : mettre un sceau [SCELLER 1]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z