Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

PERDITION

1ἀπώλεια (apôléia[nom fém.]  ; de apollumi : faire périr, détruire) <G684><C0689> (19x)
|| Destruction, ruine • La perdition s’oppose à la vie éternelle (Matthieu 7. 13 ; Philippiens 1. 28 ; 3. 19), dans le sens que cette dernière n’est pas communiquée à ceux qui restent dans l’incrédulité et l’impiété. Pierre parle de sectes de perdition (2 Pierre 2. 1). Le terme est employé dans l’expression « fils de perdition » (exemple solennel de ceux qui sont éternellement perdus : Jean 17. 12 ; 2 Thessaloniciens 2. 3). Vouloir devenir riche fait tomber dans des désirs qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition (1 Timothée 6. 9). Autres réf. : Hébreux 10. 39 ; Apocalypse 17. 8, 11.
Autres trad.
2Romains 9. 22 [DESTRUCTION 1]
32 Thessaloniciens 1. 9 [DESTRUCTION 2]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z