Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

PÉCHEUR, PÉCHERESSE (subst.)

ἁμαρτωλός (hamartôlos[adj.]  ; de hamartanô : manquer le but, faire fausse route, puis : commettre une faute) <G268><C0271> (47x)
|| Celui qui possède la nature pécheresse et qui commet des péchés ; c’est l’état de nature de tout homme • Le Seigneur était séparé des pécheurs (Hébreux 7. 26) à cause de sa nature exempte de péché, donc ne pouvant commettre de péchés ; mais il est venu dans le monde pour sauver les pécheurs (1 Timothée 1. 15). Il y a de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent (Luc 15. 7, 10). Jésus mangeait avec ceux que l’on reconnaissait publiquement comme des « pécheurs » ; d’ailleurs c’est eux qu’il était venu appeler à la repentance (Matthieu 9. 10, 11, 13 ; Marc 2. 15-17 ; Luc 5. 30, 32 ; 15. 2). On lui reprochait d’être un ami des publicains et des pécheurs (Matthieu 11. 19 ; Luc 7. 34) et on l’accusa d’être un pécheur lui-même (Jean 9. 24, 25). Jésus dit qu’il était livré entre les mains des pécheurs (Matthieu 26. 45 ; Marc 14. 41 ; Luc 24. 7). Le terme désigne parfois des non Juifs (Romains 3. 7 ; Galates 2. 15). Autres réf. : Luc 6. 32-34 ; 7. 37, 39 ; 15. 1 ; 18. 13 ; 19. 7 ; Jean 9. 31 ; 1 Timothée 1. 9 ; Hébreux 12. 3 ; Jacques 4. 8 ; 5. 20 ; 1 Pierre 4. 18 ; Jude 15.
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z