Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

PÂQUE

πάσχα (paskha[nom neutre]  ; du mot héb. qui signifie : passer par-dessus, épargner) <G3957><C3854> (29x)
|| Première des fêtes à l’Éternel, célébrée le quatorzième jour du premier mois en Israël (voir Lévitique 23. 4, 5 ; Deutéronome 16. 1-8) • La première Pâque fut faite par Moïse (Hébreux 11. 28 ; voir Exode 12) ; elle marque le commencement de l’histoire d’Israël comme peuple racheté. Les premiers-nés en Israël ont été épargnés en vertu du sang de l’agneau, aspergé sur l’encadrement des portes. Cette fête était célébrée au temps du Seigneur sur la terre (Matthieu 26. 2 ; Marc 14. 1 ; Luc 2. 41 ; 22. 1 ; Jean 2. 13, 23 ; 6. 4 ; 11. 55 ; 12. 1 ; 13. 1 ; 18. 39 ; 19. 14) et par la suite (Actes 12. 4). La « pâque » fait aussi référence à l’agneau pascal qui était sacrifié et mangé à l’occasion de cette fête (Marc 14. 12 (2x) ; Luc 22. 7 ; Jean 18. 28). Jésus, en particulier, mangea la pâque avec ses disciples (Matthieu 26. 17-19 ; Marc 14. 12, 14, 16 ; Luc 22. 8, 11-13) ; il avait fort désiré manger cette pâque avec eux avant de souffrir (Luc 22. 15). En 1 Corinthiens 5. 7, nous lisons : « ... notre pâque, Christ, a été sacrifiée », car l’agneau pascal représentait Christ qui viendrait s’offrir en sacrifice expiatoire et effectuer la rédemption par son sang (voir 1 Pierre 1. 18, 19).
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z