Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

NIER

1ἀντιλέγω (antilégô[verbe]  ; de anti : contre, et légô : parler) <GS483><GC0491> (10x)
|| Contredire, s’opposer • Quelques-uns des sadducéens niaient qu’il y ait une résurrection (Luc 20. 27).
2ἀρνέομαι (arnéomaï[verbe] ) <GS720><GC0726> (31x)
|| Dire qu’une chose n’est pas vraie ; se défendre de quelque chose • Pierre nia connaître Jésus (Matthieu 26. 70, 72 ; Marc 14. 68, 70 ; Jean 18. 25, 27). Tous niaient avoir touché Jésus (Luc 8. 45). Jean le baptiseur ne nia pas, et confessa, qu’il n’était pas le Christ (Jean 1. 20). On ne pouvait nier qu’un miracle notoire avait été fait par Pierre et Jean (Actes 4. 16). L’antichrist nie que Jésus est le Christ, et il nie le Père et le Fils (1 Jean 2. 22 (2x) ). Quiconque nie le Fils n’a pas non plus le Père (1 Jean 2. 23).
3ἀπαρνέομαι (aparnéomaï[verbe]  ; de apo : part. de renforc., et arnéomaï : voir 2.) <GS533><GC0541> (13x)
|| Nier entièrement, se défendre complètement de quelque chose • Jésus dit à Pierre qu’il nierait trois fois de le connaître (Luc 22. 34).
Autre trad.
4Luc 22. 57 [RENIER 1]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z