Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

LETTRE

1γράμμα (gramma[nom neutre] ) <G1121><C1134> (14x)
|| a. Caractère, lettre d’un alphabet • L’écriteau au-dessus de Jésus crucifié était en lettres grecques, romaines et hébraïques (Luc 23. 38). La loi donnée à Moïse était gravée en lettres sur des pierres (2 Corinthiens 3. 7). || b. Les Écritures de l’A.T. • Les Juifs s’étonnaient de ce que Jésus connaissait les lettres (Jean 7. 15). Timothée connaissait les saintes lettres depuis son enfance (2 Timothée 3. 15). || c. Message, écrit transmis à quelqu’un • Les frères de Rome n’avaient pas reçu de lettre au sujet de Paul (Actes 28. 21). Paul avait écrit une longue lettre aux Galates (Galates 6. 11). || d. Commandement écrit de Dieu • Le terme est employé avec ce sens en Romains 2. 27, 29 ; 7. 6 ; 2 Corinthiens 3. 6 (2x).
2ἐπιστολή (épistolê[nom fém.]  ; de épistéllô : envoyer à) <G1992><C2005> (24x)
|| Message, écrit transmis à quelqu’un • Saul demanda des lettres adressées aux synagogues (Actes 9. 2 ; 22. 5). Barnabas et Paul remirent la lettre à Antioche (Actes 15. 30). Tertius avait écrit la lettre de Paul aux Romains (c. -à-d. sous sa dictée) (Romains 16. 22). Claude Lysias écrivit une lettre (Actes 23. 25), qui fut remise au gouverneur (v. 33). Paul avait écrit dans sa lettre de ne pas avoir de commerce avec des fornicateurs (1 Corinthiens 5. 9). Il allait envoyer des Corinthiens avec des lettres à Jérusalem (1 Corinthiens 16. 3). Les Corinthiens étaient la lettre de Paul écrite dans son cœur (2 Corinthiens 3. 2) ; ils étaient manifestés comme étant la lettre de Christ par le ministère de Paul (v. 3). Paul avait attristé les Corinthiens par sa lettre (2 Corinthiens 7. 8 (2x) ). Il ne voulait pas paraître les effrayer par ses lettres (2 Corinthiens 10. 9) ; on disait d’elles qu’elles étaient graves et fortes (v. 10). Ce qu’il était en paroles par ses lettres, Paul l’était aussi de fait étant présent (2 Corinthiens 10. 11). La lettre aux Colossiens devait aussi être lue dans l’assemblée des Laodicéens (Colossiens 4. 16). La lettre aux Thessaloniciens devait être lue par tous les saints frères (1 Thessaloniciens 5. 27). Ils ne devaient pas se laisser troubler par parole ou par lettre comme si le jour du Seigneur était là (2 Thessaloniciens 2. 2). Ils devaient retenir les enseignements appris par la lettre de Paul (2 Thessaloniciens 2. 15). On devait obéir à la parole de Paul dans sa lettre (2 Thessaloniciens 3. 14). Paul écrivait lui-même la salutation dans chacune de ses lettres (2 Thessaloniciens 3. 17). Pierre avait écrit une seconde lettre pour réveiller la pure intelligence de ses lecteurs (2 Pierre 3. 1). Paul écrivait dans toutes ses lettres avec la sagesse qui lui avait été donnée (2 Pierre 3. 16). Voir [LETTRE DE RECOMMANDATION] pour 1 Corinthiens 3. 1 (2x).
3βιβλίον (biblion[nom neutre]  ; dim. de biblos : livre) <G975><C0986> (32x)
|| Document écrit, acte • Moïse avait commandé de donner une lettre de divorce (Matthieu 19. 7 ; Marc 10. 4).
Autres trad.
5Actes 15. 23 : la lettre suivante ~ litt. : en ces termes [TERME 4]
6Actes 21. 25 : envoyer des lettres [ÉCRIRE 7]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z