Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

EUNUQUE, SE FAIRE EUNUQUE

1εὐνοῦχος (éunoukhos [nom masc.]  ; eunuque) <G2135><C2140> (8x) , εὐνουχίζω (éunoukhidzô [verbe]  ; se faire eunuque) (de éunê : lit, et ékhô : garder ; litt. : gardien du lit) <G2134><C2139> (2x)
|| Homme qui ne peut avoir une vie sexuelle normale ou procréer à la suite d’une castration imposée ou volontaire ; devenir tel • Jésus en reconnaît trois catégories : ceux qui sont nés tels, ceux qui ont été faits eunuques par les hommes (p. ex. pour servir dans les palais) et ceux qui se sont faits eux-mêmes eunuques (au sens fig.) pour le royaume des cieux (Matthieu 19. 12 (5x) ) ; cette dernière catégorie comprend ceux qui s’abstiennent volontairement des liens du mariage pour servir plus entièrement les intérêts de Dieu. Philippe annonça Jésus à un Éthiopien et le baptisa ; ce dernier était eunuque et homme haut placé à la cour de la reine d’Éthiopie (Actes 8. 27, 34, 36, 38, 39).
Autre trad.
2Actes 8. 31 : ajouté en franç.
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z