Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

ÉPREUVE, ÉPROUVER

1δοκιμή (dokimê [nom fém.]  ; épreuve) <G1382><C1405> (7x) , δοκιμάζω (dokimadzô [verbe]  ; éprouver, mettre à l’épreuve) (de dokéô : penser) <G1381><C1403> (24x)
|| L’épreuve est ce qui agit sur une personne pour démontrer la réalité de certaines qualités • Ces qualités peuvent être l’obéissance (2 Corinthiens 2. 9), la sincérité de l’amour (2 Corinthiens 8. 8), le zèle (2 Corinthiens 8. 22), le service (Philippiens 2. 22), la foi (δοκίμιον : Jacques 1. 3 ; 1 Pierre 1. 7), la vie personnelle (1 Timothée 3. 10), les cœurs que Dieu lui-même éprouve (1 Thessaloniciens 2. 4), la libéralité (2 Corinthiens 8. 2). Le croyant est aussi appelé à s’éprouver lui-même, c. -à-d. à s’examiner (1 Corinthiens 11. 28) ; il doit éprouver sa propre œuvre (Galates 6. 4), les esprits des prophètes (1 Jean 4. 1) et même toutes choses (1 Thessaloniciens 5. 21). Il doit éprouver ce qui est agréable au Seigneur (Éphésiens 5. 10). Les œuvres des chrétiens seront éprouvées par le feu (1 Corinthiens 3. 13), c. -à-d. qu’elles seront approuvées ou désapprouvées au tribunal de Christ.
2πειρασμός (péirasmos [nom masc.]  ; épreuve) <G3986><C3883> (21x) , πειράζω (péiradzô [verbe]  ; éprouver, faire l’épreuve de, mettre à l’épreuve) (litt. : passage à la limite ; de péira : épreuve) <G3985><C3882> (38x)
|| Tentation, difficulté • Paul avait servi le Seigneur en Asie avec des épreuves (Actes 20. 19). Un feu ardent était venu sur des croyants pour leur épreuve (1 Pierre 4. 12). L’épreuve manifeste la fidélité : bienheureux l’homme qui endure la tentation (péirasmos), car quand il aura été manifesté (litt. : car devenu éprouvé (dokimos) ), il recevra la couronne de vie (Jacques 1. 12). En diverses occasions, Jésus fut mis à l’épreuve par des demandes et des questions des pharisiens et des sadducéens ; ils cherchaient à le prendre en défaut (Matthieu 16. 1 ; 19. 3 ; 22. 35 ; Marc 8. 11 ; 10. 2 ; Luc 10. 25 : ἐκπειράζω ; 11. 16 ; Jean 8. 6). Les Israélites ont tenté (péiradzô) Dieu en l’éprouvant (dokimadzô) dans le désert (Hébreux 3. 9). Jésus éprouva la foi de Philippe (Jean 6. 6). Le mot est aussi utilisé en 2 Corinthiens 13. 5 et est traduit par : « examinez-vous » ; il est explicité à la ligne suivante par le verbe « dokimadzô » (éprouvez-vous). On le trouve encore en Apocalypse 2. 2, au sujet de la mise à l’épreuve par les chrétiens d’Éphèse des soi-disant apôtres. Il est utilisé également pour l’épreuve que Satan allait faire subir aux croyants de Smyrne, en jetant quelques-uns d’entre eux en prison (Apocalypse 2. 10). Le Seigneur promet à Philadelphie de la préserver de l’heure de l’épreuve qui va venir pour éprouver la terre entière (Apocalypse 3. 10). En Hébreux 11. 17, 36 (litt. : subirent l’épreuve (péira) ), le même terme est employé au sujet des épreuves par lesquelles Dieu a fait passer les croyants de l’A.T. <G3984><C3881>
31 Corinthiens 3. 15 : éprouver une perte [PERTE 4]
4Jacques 5. 11 : endurer l’épreuve avec patience [ENDURER 1]
Autres trad.
5Luc 8. 13 ; 22. 28 ; Jacques 1. 2, 12 ; 1 Pierre 1. 6 [TENTATION]
6Luc 21. 23 : terrible épreuve ~ grande détresse [DÉTRESSE 1]
71 Thessaloniciens 1. 6 ; 3. 7 [TRIBULATION 1]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z