Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

DOUCEUR

1ἐπιεικής (épiéikês[adj.]  ; de épi : sur (part. de renforc.), et éikos : raisonnable) <G1933><C1943> (5x)
|| Gentillesse, patience ; selon la note du trad. : caractère d’un homme qui n’insiste pas sur ses droits • La douceur du croyant doit être connue de tous les hommes (Philippiens 4. 5).
2πρᾳότης (praotês[nom fém.]  ; de praüs : doux, humble) <G4236><C4129> (9x)
|| Attitude d’humilité du cœur et de l’esprit, avant tout devant Dieu, et devant les hommes • Paul aurait voulu aller vers les Corinthiens avec un esprit de douceur (1 Corinthiens 4. 21). Il les exhortait par la douceur et la débonnaireté du Christ (2 Corinthiens 10. 1). L’un des caractères du fruit de l’Esprit est la douceur (Galates 5. 22). On doit redresser dans un esprit de douceur un homme qui s’est laissé prendre par quelque faute (Galates 6. 1). Le croyant doit se conduire avec toute douceur (Éphésiens 4. 2), se revêtir de douceur (Colossiens 3. 12). Timothée devait poursuivre la douceur d’esprit (1 Timothée 6. 11 ; certains mss ont praüpathéia). L’esclave du Seigneur doit enseigner avec douceur les opposants (2 Timothée 2. 25). Tite devait rappeler aux croyants qu’ils devaient montrer toute douceur envers tous les hommes (Tite 3. 2).
3πραΰτης (praütês[nom fém.]  ; de praüs : doux, humble) <G4240><C4134> (3x)
|| Attitude d’humilité du cœur et de l’esprit, avant tout devant Dieu, et devant les hommes • Il faut recevoir avec douceur la parole implantée qui a la puissance de sauver les âmes (Jacques 1. 21). Les œuvres sont montrées avec la douceur de la sagesse (Jacques 3. 13). Le croyant doit toujours être prêt à répondre avec douceur et crainte à quiconque demande raison de l’espérance qui est en lui (1 Pierre 3. 15).
Autre trad.
41 Thessaloniciens 2. 7 : plein de douceur [DOUX 3]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z