Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

DIEU (sens de : autre dieu)

θεός (théos) <G2316><C2315>
|| Être spirituel supérieur • Dieu appelle dieux ceux à qui sa parole est venue (Jean 10. 34, 35, citant Psaume 82. 6). Les Israélites demandèrent à Moïse des dieux qui iraient devant eux (Actes 7. 40) ; ils portèrent l’étoile de leur dieu Remphan (v. 43). Le peuple s’écria au sujet d’Hérode que c’était la voix d’un dieu et non pas celle d’un homme (Actes 12. 22). On dit de Paul et de Barnabas que les dieux s’étaient faits semblables aux hommes (Actes 14. 11). Paul vit à Athènes un autel dédié au dieu inconnu (Actes 17. 23). Paul disait que les dieux des Éphésiens n’étaient pas des dieux (Actes 19. 26). Les habitants de Malte dirent que Paul était un dieu (Actes 28. 6). Paul parle de ceux qui sont appelés dieux, soit dans le ciel, soit sur la terre, comme il y a beaucoup de dieux et de seigneurs (1 Corinthiens 8. 5 (2x) ). Le dieu de ce siècle (Satan) a aveuglé les pensées des incrédules (2 Corinthiens 4. 4). Avant leur conversion, les Galates étaient asservis à ceux qui, par leur nature, n’étaient pas dieux (Galates 4. 8). Le dieu de certains était le ventre ; ils avaient leurs pensées aux choses terrestres (Philippiens 3. 19). Voir [DIEU] .
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z