Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

ABOMINATION

1βδέλυγμα (bdélugma[nom neutre]  ; de bdéô : puer) <G946><C0954> (6x)
|| Chose répulsive ; ce qui prend la place de Dieu dans la vie de l’homme • Dans l’A.T., il s’agit d’une idole (voir 2 Rois 23. 13 ; Ésaïe 44. 19 ; Ézéchiel 16. 36) qui constitue un objet de dégoût et d’horreur aux yeux de Dieu. En Luc 16. 15, l’argent est hautement estimé parmi les hommes, mais une telle idole, source d’avarice, devient une abomination devant Dieu. Matthieu 24. 15 et Marc 13. 14 font référence à l’abomination de la désolation mentionnée par Daniel (voir Daniel 9. 24-27) qui, après l’enlèvement de l’Assemblée, sera établie par l’antichrist dans le temple reconstruit à Jérusalem ; il s’agit de l’image de la bête, objet d’adoration (voir Apocalypse 13. 14, 15). Elle entraînera alors une grande désolation sur les Juifs et sur Jérusalem. La coupe d’or pleine d’abominations d’Apocalypse 17. 4 fait référence à l’idolâtrie de ceux qui se disent chrétiens avant le retour de Christ pour établir son règne ; Babylone est la mère des abominations de la terre (v. 5). Dans la nouvelle Jérusalem, il n’entrera aucune chose qui serait une abomination (Apocalypse 21. 27).
2avoir en abomination : βδελύσσομαι (bdélussomaï[verbe]  ; de bdéô : puer) <G948><C0956> (2x)
|| Abhorrer, avoir en horreur • Paul demande à celui qui a en abomination les idoles, s’il commet des sacrilèges (Romains 2. 22).
3celui qui s’est souillé avec des abominations : ἐβδελυγμένος (ébdélugménos[nom masc.]  ; de bdélussomaï : voir 2.)  (1x)
|| Abominable, dépravé • Quant à ceux qui se sont souillés avec des abominations, leur part sera dans l’étang de feu (Apocalypse 21. 8). 948 <G0956>
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z