Bannière

Les Proverbes
Chaque Jour les Écritures - 5ème année

Proverbes 16. 16 à 33

    Proverbes 16

    16Combien acquérir la sagesse est meilleur que l’or fin, et acquérir l’intelligence, préférable à l’argent !  
    17Le chemin des hommes droits, c’est de se détourner du mal ; celui-là garde son âme qui veille sur sa voie. 
    18L’orgueil va devant la ruine, et l’esprit hautain devant la chute. 
    19Mieux vaut être humble d’esprit avec les débonnairesa, que de partager le butin avec les orgueilleux. 
    20Celui qui prend garde à la paroleb trouvera le bien, et qui se confie en l’Éternel est bienheureux. 
    21L’homme sage de coeur sera appelé intelligent, et la douceur des lèvres accroît la science. 
    22L’intelligence est une fontaine de vie pour ceux qui la possèdent, mais l’instruction des fous est folie. 
    23Le coeur du sage rend sa bouche sensée, et, sur ses lèvres, accroît la science. 
    24Les paroles agréables sont un rayon de miel, douceur pour l’âme et santé pour les os. 
    25Il y a telle voie qui semble droite à un homme, mais des voies de mort en sont la fin. 
    26L’âme de celui qui travaille, travaille pour lui, car sa bouche l’y contraint. 
    27L’homme de Bélial creuse, [à la recherche] du mal, et sur ses lèvres il y a comme un feu brûlant. 
    28L’homme pervers sème les querelles, et le rapporteur divise les intimes amis. 
    29L’homme violent entraîne son compagnon et le fait marcher dans une voie qui n’est pas bonne. 
    30Celui qui ferme ses yeux pour machiner la perversité, celui qui pince ses lèvres, accomplit le mal. 
    31Les cheveux blancs sont une couronne de gloire s’ils se trouvent dans la voie de la justice. 
    32Qui est lent à la colère vaut mieux que l’homme fort, et qui gouverne son esprit vaut mieux que celui qui prend une ville. 
    33On jette le sort dans le giron, mais toute décision est de par l’Éternel.  

    (Traduction révisée)

    Notes

    a. ceux qui sont doux, humbles.

    b. ou : s’applique sagement à quelque chose.

    Contraste entre l’homme sage et l’incroyant

    Qu’on annonce la découverte de gisements d’or en un point du globe, et l’on verra en peu de semaines des villes entières s’y construire. Une publicité signalant un moyen facile de gagner de l’argent recevra d’innombrables réponses. En revanche, acquérir la sagesse ne suscite aucune compétition (comparer v. 16). Seul en connaît la valeur le disciple de Jésus qui prend garde à sa Parole (v. 20 ; Psaume 119. 127). Le butin partagé avec les « orgueilleux » n’a pas d’attrait pour lui. Il se plaît avec ceux qui ont un caractère humble et doux (v. 19).

    C’est le cœur du sage qui rend sa bouche sensée (v. 23). L’amour lui dicte « les paroles agréables » et douces qui seront comme un baume pour les âmes malades.

    En contraste avec l’homme droit (v. 17) et « sage de cœur » (v. 21), les versets 27 à 30 font le portrait de « l’homme de Bélial » , « pervers » , « violent » . Il « creuse à la recherche du mal » , colporte ce qu’il a découvert, sème des querelles, divise, entraîne à mal faire. Gardons-nous de ce compagnon dangereux et suivons dans ce monde le chemin des hommes droits qui oblige à beaucoup de prudence pour éviter le mal (v. 17 ; 2 Timothée 2. 22). Méditons enfin le verset 32. La plus belle victoire qu’un homme puisse remporter consiste à maîtriser son propre esprit (en contraste avec ch. 25. 28).

    Choisir un livre
    Choisir un passage
    ×
    Choisir un livre
    Choisir un passage