Bannière

Évangile selon Marc
Chaque Jour les Écritures - 3ème année

Marc 1. 1 à 13

    Marc 1

    1Commencement de l’évangileA de Jésus ChristA, Fils de Dieu. 
    2Comme il est écrit dans Ésaïea le prophète : « Voici, moi j’envoie devant ta face mon messager, qui préparera ton chemin »b ;  3« Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, faites droits ses sentiers »c
    4Jean vint, baptisant dans le désert et prêchant le baptême de repentanceA pour le pardond des péchés. 5Tout le pays de JudéeA et tous les habitants de Jérusalem sortaient vers lui ; ils étaient baptisés par lui dans le Jourdaine, confessant leurs péchés. 6Jean était vêtu de poil de chameau et d’une ceinture de cuirf autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. 7Et il proclamait : Il vient après moi, celui qui est plus puissant que moi, lui dont je ne suis pas digne de délier, en me baissant, la courroie des sandales. 8Moi, je vous ai baptisés d’eau ; lui, vous baptisera de l’Esprit Saint. 
    9Il arriva, en ces jours-là, que Jésus vint de Nazareth de GaliléeA et fut baptisé par Jean au Jourdain. 10Aussitôt, comme il remontait hors de l’eau, il vit les cieux se fendre et l’Esprit, comme une colombe, descendre sur lui. 11Et il y eut une voix venant des cieux : Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi j’ai trouvé mon plaisir. 
    12Aussitôt l’Esprit le pousse dans le désert. Et il demeura dans le désert quarante jours, tenté par Satan ;  13il était avec les bêtes sauvages ; et les anges le servaient. 

    (Traduction révisée)

    Notes

    a. qqs. omettent : Ésaïe.

    b. Malachie 3. 1.

    c. Ésaïe 40. 3.

    d. ou : la rémissionA.

    e. litt. : fleuve Jourdain.

    f. ou : une ceinture de peau (vêtement de prophète ; comp. 2 Rois 1. 8).

    Dans l’évangile selon Marc, Jésus apparaît comme le parfait Serviteur de Dieu. Nous n’y trouvons donc pas le récit de sa naissance, ni sa généalogie. Car ce qui est important pour un serviteur, ce sont avant tout ses qualités d’obéissance, de fidélité, de promptitude… Toutefois, dès les premiers mots, il est désigné aussi comme le Fils de Dieu. Le lecteur ne doit pas se méprendre sur la personne du Seigneur Jésus, dont l’humble service va lui être raconté : il s’agit d’un esclave volontaire. Étant en forme de Dieu, Jésus a lui-même pris la forme d’esclave (Philippiens 2. 6, 7).

    Précédé par le témoignage de Jean, le Seigneur commence donc immédiatement son service (ou ministère), et ce premier chapitre est caractérisé par l’emploi du mot aussitôt (onze fois).

    Jésus se soumet au baptême. Bien que « saint, exempt de tout mal, sans souillure » (Hébreux 7. 26), il prend place au milieu des pécheurs repentants. Mais pour qu’il ne soit pas confondu avec eux, Dieu fait du ciel une solennelle déclaration au sujet de son « saint Serviteur Jésus » Actes 4. 27 et 30, déclaration qui introduit son ministère. Ce n’est pas : en toi je trouverai, mais « j’ai trouvé mon plaisir » .

    Puis Jésus est poussé par l’Esprit au désert pour y lier l’Ennemi, Satan, qui nous tenait asservis (voir ch. 3. 27). Partout où le péché nous avait amenés, l’amour et l’obéissance ont conduit Jésus pour notre délivrance.

    Choisir un livre
    Choisir un passage
    ×
    Choisir un livre
    Choisir un passage