Bannière

Évangile selon Luc
Chaque Jour les Écritures - 4ème année

Luc 1. 1 à 17

    Luc 1

    1Puisque plusieurs ont entrepris de rédiger un récit des faits qui sont pleinement reçusa parmi nous, 2comme nous les ont transmis ceux qui, dès le commencement, ont été les témoins oculaires et les serviteursA de la Parole, 3il m’a semblé bon à moi aussi, qui ai tout suivi exactement depuis le début, de t’en écrire le récit ordonné, très excellent Théophile, 4afin que tu connaisses la certitude des chosesb dont tu as été instruit. 
    5Aux jours d’HérodeA, roi de JudéeA, il y avait un sacrificateurA, nommé Zacharie, de la classe d’Abiac ; sa femme était de la descendance d’Aaron, et son nom était Élisabeth. 6Ils étaient tous deux justes devant Dieu, marchant dans tous les commandementsA et dans toutes les ordonnances du Seigneur, sans reproche. 7Ils n’avaient pas d’enfant, parce qu’Élisabeth était stérile ; et ils étaient tous deux très âgés.
     8Or il arriva, pendant qu’il exerçait le sacerdoceA devant Dieu dans l’ordre de sa classe, 9que, selon la coutume sacerdotale, il fut désigné par le sort pour offrir le parfum en entrant dans le templeA du Seigneur10Et toute la multitude du peuple était en prière, dehors, à l’heure du parfum.
     11Or un ange du Seigneur lui apparut, debout à la droite de l’autel du parfum. 12Zacharie, en le voyant, fut troublé, et la crainte le saisit. 13Mais l’ange lui dit : Ne crains pas, Zacharie, parce que tes supplications ont été exaucées ; ta femme Élisabeth t’enfantera un fils, et tu l’appelleras du nom de Jeand14Il sera pour toi un sujet de joie et d’allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance ;  15car il sera grand devant le Seigneur, il ne boira ni vin ni boisson forte, et il sera rempli de l’Esprit Saint déjà dès le ventre de sa mère. 16Il fera retourner un grand nombre des fils d’Israël au Seigneur leur Dieu. 17Et il ira devant Lui dans l’esprit et la puissance d’Élie, pour faire retourner les coeurs des pères vers les enfants, et les désobéissants à la pensée des justes, pour préparer au Seigneur un peuple bien disposé.
     

    (Traduction révisée)

    Notes

    a. ou : qui se sont accomplis.

    b. litt. : des paroles.

    c. voir 1 Chroniques 24. 1-7, 10.

    d. Joannès ; en hébreu : l’Éternel a fait grâce.

    L’Évangile selon Luc est celui qui, pour ainsi dire, approche le Seigneur Jésus le plus près de nous. Car il nous le fait admirer spécialement dans son humanité parfaite. Dieu a choisi Luc, le médecin bien-aimé et fidèle compagnon de Paul, jusqu’à la fin (Colossiens 4. 14 ; 2 Timothée 4. 11) pour nous faire cette révélation. Elle se présente sous la forme d’un exposé destiné à un certain Théophile (celui qui aime Dieu).

    Son sujet conduit l’évangéliste à décrire avec un soin tout particulier comment Jésus a revêtu notre humanité et a fait son entrée dans le monde. Certes, il aurait pu paraître ici-bas à l’âge adulte. Mais il a voulu vivre entièrement notre histoire de la naissance jusqu’à la mort, toutefois à la gloire de Dieu.

    Le début du récit nous montre Zacharie, un sacrificateur pieux, accomplissant son service dans le temple. Tandis qu’il officie dans ce lieu solennel, il s’aperçoit soudain avec effroi qu’il n’est plus seul. Un ange se tient à côté de l’autel du parfum, porteur d’un message divin : un fils va être donné à Zacharie et Élisabeth. Mis à part pour Dieu dès sa naissance, ce sera un grand prophète chargé de préparer Israël à la venue de son Messie (comparer v. 17 et Malachie 4. 5, 6).

    Choisir un livre
    Choisir un passage
    ×
    Choisir un livre
    Choisir un passage