Bannière

Le livre du prophète Joël
Chaque Jour les Écritures - 5ème année

Joël 1. 1 à 20

    Joël 1

    1La parole de l’Éternel, qui vint à Joël, fils de Pethuel. 
    2Écoutez ceci, vieillards, et prêtez l’oreille, vous, tous les habitants du pays ! Ceci est-il arrivé de vos jours, ou même dans les jours de vos pères ?  3Racontez-le à vos fils, et vos fils à leurs fils, et leurs fils à une autre génération :  4ce qu’a laissé la chenillea, la sauterelle l’a mangé ; et ce qu’a laissé la sauterelle, l’yélekb l’a mangé, et ce qu’a laissé l’yélek, la locuste l’a mangé. 
    5Réveillez-vous, ivrognes, et pleurez ; et hurlez, vous tous, buveurs de vin, à cause du moût, car il est ôté de vos bouches. 6Car une nation est montée sur mon pays, forte et innombrable. Ses dents sont les dents d’un lion, et elle a les grosses dents d’une lionnec7Elle a réduit ma vigne en une désolation, mon figuier en un tas de bois ; elle l’a écorcé entièrement, et l’a jeté par terre ; ses rameaux ont blanchi. 8Gémis comme une vierge ceinte du sac, sur le mari de sa jeunesse !  9L’offrande et la libation sont retranchées de la maison de l’Éternel ; les sacrificateurs, les serviteurs de l’Éternel, mènent deuil ;  10les champs sont ravagés, la terre mène deuil ; car le blé est ravagé, le vin nouveau est honteuxd, l’huile languit. 
    11Soyez honteux, laboureurs ; hurlez, vignerons, – à cause du froment et de l’orge, car la moisson des champs a péri !  12La vigne est honteused, et le figuier languit, – le grenadier, le palmier aussi, et le pommier ; tous les arbres des champs sont desséchés ; car la joie est tarie du milieu des fils des hommes. 
    13Ceignez-vous et lamentez-vous, sacrificateurs ; hurlez, vous qui servez l’autel ; venez, passez la nuit sous le sac, vous qui servez mon Dieu ! car l’offrande et la libation sont soustraites à la maison de votre Dieu. 14Sanctifiez un jeûne, convoquez une assemblée solennelle ; assemblez les anciens, tous les habitants du pays, à la maison de l’Éternel, votre Dieu, et criez à l’Éternel !  
    15Hélas, quel jour ! car le jour de l’Éternel est proche, et il viendra comme une destruction du Tout-puissant. 16La nourriture n’est-elle pas retranchée de devant nos yeux, [et], de la maison de notre Dieu, la joie et l’allégresse ?  17Les semences pourrissent sous leurs mottes ; les greniers sont désolés ; les granges sont renversées, car le blé est desséché. 18Comme le bétail gémit ! Les troupeaux de gros bétail sont déconcertés, car il n’y a pas de pâturage pour eux ; les troupeaux de menu bétail aussi pâtissent. 19À toi, Éternel, je crierai ; car le feu a dévoré les pâturages du désert, et la flamme a brûlé tous les arbres des champs. 20Les bêtes des champs aussi crient à toi, car les cours d’eau sont desséchés, et le feu a dévoré les pâturages du désert. 

    (Traduction révisée)

    Notes

    a. ou : la jeune sauterelle qui n’a pas encore ses ailes.

    b. espèce de sauterelle.

    c. ou : d’un lion.

    d. ou : a séché.

    Le jour de l’Éternel (ou du Seigneur) est le titre que pourrait porter la prophétie de Joël. Il ne s’agit évidemment pas d’une journée de 24 heures, mais d’une période encore à venir où la volonté de Dieu sera accomplie sur la terre comme elle l’est dans les cieux (Matthieu 6. 10). Depuis la chute de l’homme celui-ci, mené par ses passions, n’a cessé de faire ce qui lui plaît. On peut donc dire que nous vivons au jour de l’homme. C’est pourquoi, lorsque le Seigneur interviendra pour imposer sa volonté, il faudra que ce soit d’abord par des coups qui feront enfin céder l’orgueil humain. Moralement, dans chacune de nos vies, le jour du Seigneur se lève au moment où nous reconnaissons sa pleine autorité sur nous.

    À la différence d’Osée, prophète d’Israël, Joël s’adresse à Juda. Il saisit l’occasion d’une série de calamités, à savoir le ravage successif du pays par différentes sortes de sauterelles. Peu de spectacles sont aussi impressionnants qu’une invasion de criquets migrateurs en Orient. Imaginons cette armée prodigieuse de milliards d’insectes s’abattant sur une contrée fertile et la réduisant subitement en désert.

    De ce désastre arrivé de son temps, Joël passe à un cataclysme encore futur : l’invasion de l’Assyrien.

    Choisir un livre
    Choisir un passage
    ×
    Choisir un livre
    Choisir un passage