Bannière

Épître aux Hébreux
Chaque Jour les Écritures - 5ème année

Hébreux 2. 1 à 9

    Hébreux 2

    1C’est pourquoi nous devons porter une plus grande attention à ce que nous avons entendu, de peur que nous n’allions à la dérive. 2Car si la parole annoncée par le moyen des angesa a été ferme, et si toute transgressionA et désobéissance a reçu une juste rétribution, 3comment échapperons-nous, si nous négligeonsb un si grand salutA, qui a commencé d’être annoncé par le Seigneur et nous a été confirmé par ceux qui l’avaient entenduc4Dieu y ajoutant son témoignage par des signes et des prodiges, par divers miracles et par des distributions de l’Esprit Saintd, selon sa propre volonté ?  
    5En effet, ce n’est pas aux anges qu’il a assujetti le monde habité à venir dont nous parlons ;  6mais quelqu’un a rendu ce témoignage quelque part : Qu’est-ce que l’hommeA, que tu te souviennes de lui, ou le fils de l’homme que tu le visites ?  7Tu l’as fait un peue moindre que les anges ; tu l’as couronné de gloire et d’honneur, et tu l’as établi sur les oeuvres de tes mainsf ;  8tu as toutg assujetti sous ses piedsh ; car en lui assujettissant tout, il n’a rien laissé qui ne lui soit assujetti. Or, maintenant, nous ne voyons pas encore que tout lui soit assujetti ;  9mais nous voyons JésusA, qui a été fait un peu moindre que les anges à cause de la souffrance de la morti, couronné de gloire et d’honneur, en sorte que, par la grâceA de Dieu, il goûtât la mort pour toutj.
     

    (Traduction révisée)

    Notes

    a. c.-à-d. : la loi de Moïse (voir Exode 20. 1-17 ; Actes 7. 53 ; Galates 3. 19).

    b. ou : méprisons, tenons pour rien.

    c. comp. 1 Jean 1. 1-3 ; Luc 1. 1-2.

    d. voir 1 Corinthiens 12. 11.

    e. on peut comprendre aussi : pour un peu de temps.

    f. certains mss. omettent : et tu l’as établi... mains.

    g. l’univers (visible et invisible) : comp. Colossiens 1. 16-17 ; Éphésiens 1. 10.

    h. Psaume 8. 4-6.

    i. ou : la passion de la mort (c.-à-d. : le fait de souffrir la mort). On peut lier : à cause de, avec : fait un peu moindre que les anges, ou avec : couronné.

    j. ou : pour chacun.

    Un Homme glorifié dans le ciel

    « Dieu… nous a parlé dans le Fils… » , c’est pourquoi, enchaîne le chapitre 2, nous devons porter une plus grande attention à ce que nous avons entendu… Déjà, sur la sainte montagne, une voix du ciel avait solennellement enjoint aux trois disciples d’écouter, non plus Moïse ni Élie, mais le Fils bien-aimé. « Eux, levant leurs yeux, ne virent personne sinon Jésus seul » (Matthieu 17. 5, 8). Nous aussi, par la foi, « nous voyons Jésus… » (v. 9). Le ch. 1 nous l’a présenté selon ses titres divins de Créateur et de Premier-né. Il nous apparaît ici comme l’Homme glorifié et le vainqueur de la mort. Au chapitre 1, tous les anges de Dieu lui rendent hommage : au chapitre 2, Jésus a été fait un peu moindre qu’eux à cause de cette mort dont il a dû connaître le goût infiniment amer (fin du v. 9). Mais le Psaume 8 cité ici, nous révèle l’ensemble du propos de Dieu à l’égard de « l’homme Christ Jésus » . Une couronne de gloire et d’honneur est sur son front ; la domination universelle lui appartient de droit ; bientôt tout sera soumis à sa loi. Mais déjà la place occupée par « l’auteur de notre salut » proclame l’excellence de ce salut. Comment échapperons-nous si nous le négligeons ? (ch. 10. 29). Remarquons bien : il suffit d’être négligent, de remettre à plus tard… Oui, hâtons-nous de saisir « un si grand salut » .

    Choisir un livre
    Choisir un passage
    ×
    Choisir un livre
    Choisir un passage