Bannière

Le livre du prophète Aggée
Chaque Jour les Écritures - 5ème année

Aggée 2. 1 à 14

    Aggée 2

    1Au septième [mois], le vingt et unième [jour] du mois, la parole de l’Éternel vint par Aggée le prophète, disant :  2Parle à Zorobabel, fils de Shealthiel, gouverneur de Juda, et à Joshua, fils de Jotsadak, le grand sacrificateur, et au reste du peuple, disant :  3Qui est de reste parmi vous qui ait vu cette maison dans sa première gloire, et comment la voyez-vous maintenant ? N’est-elle pas comme rien à vos yeux ?  4Mais maintenant, sois fort, Zorobabel, dit l’Éternel, et sois fort, Joshua, fils de Jotsadak, grand sacrificateur, et soyez forts, vous, tout le peuple du pays, dit l’Éternel, et travaillez ; car je suis avec vous, dit l’Éternel des armées. 5La parole [selon laquelle] j’ai fait alliance avec vous, lorsque vous êtes sortis d’Égypte, et mon Esprit, demeurent au milieu de vous ; ne craignez pas. 6Car, ainsi dit l’Éternel des armées : Encore une fois, ce sera dans peu de temps, et j’ébranlerai les cieux et la terre, et la mer et la terre sèche ;  7et j’ébranlerai toutes les nations. Et l’objet du désir de toutes les nations viendra, et je remplirai cette maison de gloire, dit l’Éternel des armées. 8L’argent est à moi, et l’or est à moi, dit l’Éternel des armées :  9la dernière gloire de cette maison sera plus grande que la première, dit l’Éternel des armées, et dans ce lieu, je donnerai la paix, dit l’Éternel des armées. 
    10Le vingt-quatrième [jour] du neuvième [mois], dans la seconde année de Darius, la parole de l’Éternel vint par Aggée le prophète, disant :  11Ainsi dit l’Éternel des armées : Interroge les sacrificateurs sur la loi, disant :  12Si un homme porte de la chair sainte dans le pan de sa robe, et qu’il touche avec le pan de sa robe du pain, ou quelque mets, ou du vin, ou de l’huile, ou quoi que ce soit qu’on mange, [ce qu’il a touché] sera-t-il sanctifié ? Et les sacrificateurs répondirent et dirent : Non. 13Et Aggée dit : Si un homme qui est impur par un corps [mort] touche quelqu’une de toutes ces choses, est-elle devenue impure ?
    Et les sacrificateurs répondirent et dirent : Elle est impure.
     14Et Aggée répondit et dit : Ainsi est ce peuple, et ainsi est cette nation devant moi, dit l’Éternel, et ainsi est toute l’oeuvre de leurs mains, et ce qu’ils présentent là est impur. 

    (Traduction révisée)

    Un message pour reprendre le travail, trois autres pour persévérer

    La première révélation d’Aggée avait apporté la répréhension. La seconde, moins d’un mois après que les chefs et le peuple eurent obéi, vient leur donner des exhortations et des encouragements : « soyez forts… et travaillez » – recommande l’Éternel – il s’agit de ma gloire. Votre travail a en vue une personne : « l’objet du désir des nations » , Christ qui va paraître glorieux (v. 7).

    Mais où trouver cette force ? « Je suis avec vous » , est la précieuse réponse, moi le Dieu puissant, l’Éternel des armées. Ce que je vous donne vous suffira : « la Parole… et mon Esprit, demeurent au milieu de vous ; ne craignez pas » (v. 4, 5). Ressources bénies ! Elles sont aussi pour nous qui vivons comme Aggée en un temps de ruine. Dans son 3e message, le prophète rappelle la sainteté pratique sans laquelle aucun travail ne peut être reconnu par Dieu. Et la double question posée aux sacrificateurs confirme ce principe général : nos contacts avec un monde souillé ne purifieront pas celui-ci. Tout au contraire, nous serons inévitablement contaminés à la longue par un mauvais milieu (1 Corinthiens 15. 33).

    « Je suis avec vous tous les jours » , a promis le Seigneur Jésus (Matthieu 28. 20). Mais restons pour notre part toujours auprès de lui.

    Choisir un livre
    Choisir un passage
    ×
    Choisir un livre
    Choisir un passage