Bannière

Le livre du prophète Amos
Chaque Jour les Écritures - 5ème année

Amos 1. 1 à 15

    Amos 1

    1Les paroles d’Amos, qui était d’entre les bergers de Thekoa, qu’il a vues au sujet d’Israël, aux jours d’Ozias, roi de Juda, et aux jours de Jéroboam, fils de Joas, roi d’Israël, deux ans avant le tremblement de terre. 2Et il dit : L’Éternel rugit de Sion, et de Jérusalem il fait entendre sa voix ; et les pâturages des bergers mènent deuil, et le sommet du Carmel est séché. 
    3Ainsi dit l’Éternel : À cause de trois transgressions de Damas, et à cause de quatre, je ne révoquerai pas [mon arrêt] ; parce qu’ils ont foulé Galaad avec des traîneaux de fer. 4Et j’enverrai un feu dans la maison de Hazaël, et il dévorera les palais de Ben-Hadad ;  5et je briserai la barrea de Damas, et, de la valléeb d’Aven je retrancherai l’habitant, et de Beth-Éden, celui qui tient le sceptre ; et le peuple de la Syrie ira en captivité à Kir, dit l’Éternel. 
    6Ainsi dit l’Éternel : À cause de trois transgressions de Gaza, et à cause de quatre, je ne lec révoquerai pas, parce qu’ils ont emmené captive la captivitéd tout entière, pour la livrer à Édom ;  7mais j’enverrai un feu dans les murs de Gaza, et il dévorera ses palais ;  8et je retrancherai d’Asdod l’habitant, et d’Askalon celui qui tient le sceptre ; et je tournerai ma main contre Ékron, et le reste des Philistins périra, dit le Seigneur, l’Éternel. 
    9Ainsi dit l’Éternel : À cause de trois transgressions de Tyr, et à cause de quatre, je ne lee révoquerai pas, parce qu’ils ont livré la captivité tout entière à Édom, et ne se sont pas souvenus de l’alliance fraternelle ;  10mais j’enverrai un feu dans les murs de Tyr, et il dévorera ses palais. 
    11Ainsi dit l’Éternel : À cause de trois transgressions d’Édom, et à cause de quatre, je ne lef révoquerai pas, parce qu’il a poursuivi son frère avec l’épée, et a étouffé la miséricordeg, et que sa colère déchira sans fin, et qu’il garda sa fureur à toujours. 12Et j’enverrai un feu sur Théman, et il dévorera les palais de Botsra. 
    13Ainsi dit l’Éternel : À cause de trois transgressions des fils d’Ammon, et à cause de quatre, je ne lee révoquerai pas, parce qu’ils ont fendu le ventre aux femmes enceintes de Galaad, afin d’élargir leurs frontières ;  14et j’allumerai un feu dans les murs de Rabba, et il dévorera ses palais, au milieu des cris au jour de la bataille, au milieu de la tempête au jour du tourbillon ;  15et leur roi ira en captivité, lui et ses princes ensemble, dit l’Éternel. 

    (Traduction révisée)

    Notes

    a. barre empêchant l’ouverture d’une porte : voir Deut. 3 : 5 ;

    b. ou : plaine ; voir la note à Josué 11. 8.

    c. c. à d. l’arrêt, le jugement prononcé.

    d. la captivité : ici : l’ensemble des captifs.

    e. c.-à-d. l’arrêt, le jugement prononcé.

    f. c.-à-d. l’arrêt, le jugement prononcé.

    g. litt. : détruit ses miséricordes.

    Pour nier l’inspiration de la Bible, les incrédules font valoir le nombre et la diversité des hommes qui l’ont écrite. Mais c’est précisément ce qui la confirme. La parfaite concordance des témoignages de 40 écrivains, s’étendant sur 1500 ans, est un incontestable miracle. Pour préparer l’exécution d’un ouvrage d’art, un constructeur se servira de plusieurs ingénieurs, dessinateurs, techniciens… , chacun y apportant ses aptitudes et ses soins. Il n’empêche que l’œuvre aura été conçue par lui, conduite selon son plan : elle portera son nom.

    Les serviteurs dont Dieu s’est servi pour rédiger sa Parole sont différents. Daniel était prince, Jérémie et Ézéchiel sacrificateurs, Amos, lui un simple berger (v. 1). Mais l’appel divin l’a placé parmi les « saints hommes de Dieu » qui « ont parlé, étant poussés par l’Esprit Saint » (ch. 7. 14, 15 ; 2 Pierre 1. 21). Son livre ne peut donc que confirmer l’harmonie parfaite entre toutes les parties des Écritures. Amos commence où s’achevait la prophétie de Joël (comparer v. 2 et Joël 3. 16). Ce dernier a parlé des nations dans leur ensemble. Amos nomme successivement la Syrie, la Philistie, Tyr, Édom, Ammon (et Moab au ch. 2) pour déclarer que chacun de ces peuples a largement comblé la mesure de ses péchés.

    Choisir un livre
    Choisir un passage
    ×
    Choisir un livre
    Choisir un passage