Bannière

Le premier livre de Samuel
Chaque Jour les Écritures - 2ème année

1 Samuel 1. 1 à 11

    1 Samuel 1

    1Et il y avait un homme de Ramathaïm-Tsophim, de la montagne d’Éphraïm, et son nom était Elkana, fils de Jerokham, fils d’Élihu, fils de Thohu, fils de Tsuph, Éphratiena ;  2et il avait deux femmes : le nom de l’une était Anneb, et le nom de la seconde, Peninna. Et Peninna avait des enfants, mais Anne n’avait pas d’enfants. 3Et c{1et}} homme montait chaque année de sa ville pour adorer l’Éternel des armées et lui sacrifier à Silo ; et là étaient les deux fils d’Éli, Hophni et Phinées, sacrificateurs de l’Éternel. 
    4Et il arriva que, le jour où Elkana sacrifia, il donna des portions à Peninna, sa femme, et à chacun de ses fils et de ses filles ;  5mais à Anne il donna une portion double, car il aimait Anne ; mais l’Éternel avait fermé sa matrice. 6Et sa rivale la harcelait sans cesse, afin de la pousser à l’irritation, parce que l’Éternel l’avait rendue stérile. 7Et [Elkana] faisait ainsi d’année en année. Chaque fois qu’elle montait à la maison de l’Éternel, [Peninna] la harcelait ainsi ; et elle pleurait, et ne mangeait pas. 8Et Elkana, son mari, lui dit : Anne, pourquoi pleures-tu ? et pourquoi ne manges-tu pas ? et pourquoi ton coeur est-il chagrin ? Est-ce que je ne vaux pas mieux pour toi que dix fils ?  
    9Et Anne se leva, après qu’on eut mangé à Silo, et après qu’on eut bu ; (et Éli, le sacrificateur, était assis sur un siège près de l’un des poteaux du temple de l’Éternel) ;  10et elle avait l’amertume dans l’âme, et elle pria l’Éternel et pleura abondamment. 11Et elle fit un voeu, et dit : Éternel des armées ! si tu veux regarder à l’affliction de ta servante, et si tu te souviens de moi et n’oublies pas ta servante, et que tu donnes à ta servante un enfant mâle, je le donnerai à l’Éternel [pour] tous les jours de sa vie ; et le rasoir ne passera pas sur sa tête. 

    (Traduction révisée)

    Notes

    a. ou : Ephraïmite, les lévites étant comptés comme appartenant à la tribu au milieu de laquelle ils habitaient ; comp. Juges 17. 7.

    b. héb. : Khanna, grâce.

    Nous abordons aujourd’hui les livres de Samuel. Cependant l’époque des juges n’est pas terminée et nous en verrons deux encore : Éli et Samuel, avant le début de la période des rois. Comme il l’a fait pour Samson, Dieu commence par nous présenter la famille dans laquelle va naître Samuel. Elkana était un Lévite qui habitait la montagne d’Éphraïm (1 Chroniques 6. 33 à 38). Il avait deux femmes : Peninna et Anne. Ce n’était pas selon la pensée de Dieu, et voyez quelles en sont les conséquences dans cette maison : de continuelles disputes, au point que Peninna peut être appelé l’ennemie d’Anne. Au lieu de consoler celle-ci parce qu’elle n’a pas l’enfant qu’elle désire, Peninna ne cesse de la « chagriner aigrement » . Des ennemis dans une famille ? Quelle tristesse ! Où en sont nos relations entre frères et sœurs ?

    Chaque année Elkana montait avec sa famille à Silo, le lieu où l’Éternel avait mis la mémoire de son nom. Là se trouvait l’arche avec les sacrificateurs. Anne, cette fois, y apporte son chagrin et l’expose à Dieu dans la prière. N’était-ce pas ce qu’elle avait de mieux à faire ? Imitons-la, au lieu de répondre à ceux qui peuvent nous causer de la peine. Nous aurons affaire au « Dieu de toute consolation » (2 Corinthiens 1. 3).

    Choisir un livre
    Choisir un passage
    ×
    Choisir un livre
    Choisir un passage