Bannière

Le Seigneur est proche

Là où deux ou trois sont assemblés à mon nom, je suis là au milieu d’eux.
Matthieu 18. 20
Pour être avec Lui

Qu’il est merveilleux d’avoir cette promesse de la présence du Seigneur sur la terre ! Mais considérons-la, non seulement de notre point de vue, mais de celui du Seigneur. Nous voir là, autour de lui, c’est ce qui réjouit son cœur. Il l’a exprimé en de nombreuses occasions.

André a suivi le Seigneur après cette déclaration de Jean le Baptiseur : “Voilà l’Agneau de Dieu !”. Puis le Seigneur a dit à André et à l’autre disciple avec lui : “Que cherchez-vous ?”, et ils ont répondu : “Où demeures-tu ?”. Le Seigneur les a invités : “Venez et voyez” (Jean 1. 36-39). Plus tard, quand Jésus a choisi les douze disciples, il les a choisis, entre autres, “pour être avec lui” (Marc 3. 14).

Quand Jésus a guéri les dix lépreux, l’un d’eux est revenu pour lui rendre hommage, et le Seigneur lui a demandé : “Les dix n’ont-ils pas été rendus nets ? Et les neuf, où sont-ils ?” (Luc 17. 17). Un seul était revenu pour être avec lui.

Quand le Seigneur était avec ses disciples dans la chambre haute, après le départ de Juda, il leur a dit : “Je vais vous préparer une place… afin que là où moi je suis, vous, vous soyez aussi” (Jean 14. 2, 3). Il désirait leur présence avec lui. C’est la conclusion de l’apôtre Paul à propos du retour du Seigneur : “Nous serons enlevés… à la rencontre du Seigneur, en l’air : et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur(1 Thessaloniciens 4. 17). Il est extraordinaire que le désir du Seigneur de gloire soit de nous avoir avec lui, dans sa présence. Nous retrouvons cela de nouveau dans les derniers versets de la Bible. “Voici, je viens bientôt”, dit le Seigneur. Alors, “l’Esprit et l’Épouse disent : Viens”, et Jésus répond : “Oui, je viens bientôt” (Apocalypse 22. 7, 17, 20).

Oui, le Seigneur désire le jour où il nous aura avec lui dans la gloire. Quel privilège merveilleux de pouvoir réjouir son cœur en étant occupés de lui chaque jour, individuellement, et aussi collectivement chaque fois que nous nous rassemblons à son nom ! C’est son désir. “Voici, je me tiens à la porte et je frappe : si quelqu’un entend ma voix et qu’il ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je souperai avec lui, et lui avec moi” (Apocalypse 3. 20). Quelle est notre réponse ?

A. Blok

×
Écouter
Écouter