Bannière

La Bonne Semence

Il y a un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tout, et partout, et en nous tous.
Éphésiens 4. 6
L’amour de Dieu, c’est que nous gardions ses commandements – et ses commandements ne sont pas pénibles.
1 Jean 5. 3
C’est pour Dieu que je veux vivre

“Mes parents m’ont élevé dans le bouddhisme. Mais, depuis que je suis petit, je suis persuadé qu’il doit y avoir un Dieu unique qui a fait le monde. Assez vite, je me suis rendu compte que Bouddha n’était pas ce Dieu que je recherchais. Comme la plupart de mes amis étaient musulmans, et voyant qu’ils avaient des valeurs, je me suis tourné vers l’Islam. La religion musulmane ne m’a pas satisfait car elle me faisait voir un Dieu qui se contentait de donner des commandements aux hommes et de les menacer s’ils ne les respectaient pas.

Un jour, un ami chrétien m’a emmené écouter le message de l’évangile. Il m’a beaucoup touché… Petit à petit, j’ai compris l’évangile de la grâce et j’ai décidé de me faire baptiser pour témoigner de ma foi en Jésus Christ, mon Sauveur.

Cela n’a pas été facile de vivre comme Dieu le demande. Avant de le connaître, j’avais des aventures à droite et à gauche et je n’avais qu’une ambition : gagner de l’argent. C’était mon dieu.

Je confesse que, même après être devenu chrétien, j’ai parfois oublié Dieu en faisant des choses que je regrette aujourd’hui. J’ai reconnu mes fautes et Dieu m’a pardonné.

Je comprends que c’est pour notre bonheur que Dieu nous donne des commandements. C’est vrai qu’ils sont parfois difficiles à observer, mais je compte sur l’aide de Jésus. Désormais, c’est ma prière, je ne veux plus suivre les plaisirs de ce monde, mais Jésus Christ. Lui seul peut me procurer le véritable bonheur.”

(Kévin Ta)

×
Écouter
Écouter