Bannière

La Bonne Semence

C’est une chose terrible de tomber entre les mains du Dieu vivant !
Hébreux 10. 31
La bonté de Dieu te pousse à la repentance.
Romains 2. 4
Le bon Dieu

Certains parlent du “bon Dieu” avec mépris. Pour d’autres, le “bon Dieu” est un être si rassurant ! Le bon Dieu enverrait-il en enfer les honnêtes gens, qui font de leur mieux ? Impossible ! Il tiendra compte, pense-t-on, de leurs efforts et de leurs bonnes œuvres, et tout finira bien, puisqu’il est “le bon Dieu”…

Mais cette expression est incomplète : elle met l’accent sur la bonté de Dieu, en occultant sa justice et sa sainteté.

Dieu est bon, et il est amour. Il est aussi lumière, donc juste et saint (1 Jean 4. 8 et 1. 5). Il ne tient nullement le coupable pour innocent (Exode 34. 7). Or nous avons tous péché (Romains 3. 23). Nos efforts et nos bonnes œuvres ne peuvent pas effacer une seule de nos fautes, le ciel nous est donc fermé…

Que faire ? La réponse de Dieu est celle-ci : “Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle” (Jean 3. 16). Christ a porté le châtiment que nous méritions. Dieu peut alors montrer son amour et pardonner, en plein accord avec sa justice et sa sainteté. “Il est juste et il justifie celui qui est de la foi en Jésus” (Romains 3. 26). À celui qui croit, il ouvre son ciel, Jésus lui a acquis une place.

Ne nous faisons pas illusion avec cette expression : “le bon Dieu”. Dieu est le “Dieu vivant et vrai”. Recevons avec reconnaissance le pardon qu’il nous offre gratuitement, par pure grâce, dans son immense bonté.

×
Écouter
Écouter