Bannière

La Bonne Semence

Pour moi, vivre, c’est Christ, et mourir, un gain… J’ai le désir de partir et d’être avec Christ, car c’est, de beaucoup, meilleur.
Philippiens 1. 21, 23
Voir la mort en face

“La violence de la déflagration a fait trembler tout le quartier. Je ne me souviens que du fracas de l’explosion et de la force irrésistible qui m’a projeté à terre… J’ai repris mes esprits à l’hôpital, le cuir chevelu plein d’éclats de verre, courbattu, sans force ! C’était à Belfast ; une bombe venait d’éclater dans une camionnette ; j’étais vivant et pratiquement indemne, alors qu’il y avait tant de victimes ! J’ai compris que j’avais frôlé la mort. J’étais bouleversé, mais je n’ai pas eu de peur rétrospective, car j’avais la certitude absolue que, si j’avais été tué, tout aurait été bien pour moi : j’aurais été avec Christ dans le ciel. La paix a rempli mon cœur.

Je ne souhaite à personne d’être à deux doigts de la mort, mais je suis sûr qu’une telle expérience peut être utile pour se poser les vraies questions, pour recentrer ses priorités et aller à l’essentiel.

Quel est mon ancrage pour l’au-delà ? Que vaut ma vie à la lumière de l’éternité ?

Voici quelques certitudes, énoncées par des hommes de foi, et que je partage aussi :

 – “Je sais que mon rédempteur est vivant… Et de ma chair je verrai Dieu” (Job 19. 25, 26).

 – “Nous savons que toutes choses travaillent ensemble pour le bien de ceux qui aiment Dieu” (Romains 8. 28).

 – “Je sais que tu peux tout, et qu’aucun dessein n’est trop difficile pour toi” (Job 42. 2).

 – “Je sais qui j’ai cru, et je suis persuadé qu’il a la puissance de garder ce que je lui ai confié” (2 Timothée 1. 12).”

J. S.

×
Écouter
Écouter