Bannière

Épître aux Galates
Sondez les Écritures - 3ème année

Introduction
Arend Remmers : Chapitres 1 à 6
Michel Allovon : Chapitres 1 à 6

Destinataires de la lettre

Les Galates étaient des Celtes qui avaient envahi la Macédoine et l’Asie moyenne orientale (la Turquie actuelle) au troisième siècle avant Jésus Christ. Ils s’établirent dans une région dont le centre était la ville d’Ancyre (aujourd’hui Ankara). En l’an 25 avant Jésus Christ, les Romains regroupèrent en un seul territoire cette région des Galates avec celle, plus au sud, de Pisidie ainsi que des parties de Lycaonie et de Phrygie pour former la province romaine de Galatie. Paul a visité ces contrées lors de son premier voyage missionnaire1 [Act. 13. 14], puis le “pays de Galatie”, situé plus au nord, lors de son deuxième voyage2 [Act. 16. 6]. La lettre dut être rédigée peu après.

Motif et sujet de l’épître

L’épître aux Galates est la seule lettre de l’apôtre Paul adressée à plusieurs assemblées3. Celles-ci étaient tombées sous la coupe de docteurs judaïsants qui insistaient sur la nécessité d’observer la loi juive. Ils affirmaient aux Galates que ce n’était pas uniquement par la foi en Christ qu’ils pouvaient être sauvés. Les croyants devaient en outre se faire circoncire et s’engager à respecter la loi donnée à Moïse au Sinaï. Certains des Galates s’étaient laissé induire en erreur par cette doctrine, d’autres s’opposaient à ces enseignements, mais d’une manière charnelle (5. 15).

Lorsque Paul eut vent de ce qui était enseigné dans les assemblées de Galatie, sa consternation fut telle qu’il leur adressa la plus sérieuse, la plus virulente et la plus énergique de toutes ses lettres. Pourtant il demeure plein d’amour pour ses enfants dans la foi, qu’il appelle encore et toujours ses frères.

L’épître traite de la position du chrétien par rapport à la loi donnée à Moïse sur le mont Sinaï. Entre l’introduction (ch. 1. 1-5) et la conclusion (ch. 6. 17-18) se trouvent trois grandes parties :

– 1. Un historique (ch. 1. 6 - 2. 21), dans lequel Paul explique aux Galates l’origine de l’évangile qu’il leur a annoncé, son appel personnel et ses relations avec les frères à Jérusalem et avec Pierre.

– 2. Un enseignement (ch. 3. 1- 4. 31), qui montre la différence entre la justification par la foi et la justice de la loi.

– 3. Un avertissement (ch. 5. 1 - 6. 16), qui présente les conséquences de la vie nouvelle en Christ et la vie pratique qui en découle.

Cette épître n’a rien perdu de son actualité dans une chrétienté où le ritualisme et la justification par les œuvres veulent compléter, voire remplacer la foi en l’œuvre rédemptrice de Jésus Christ.

Plan de l’épître aux Galates

Historique : ch 1 et 2

1. Salutations : Ch. 1. 1-5

2. L’évangile de Paul : Ch. 1. 6-12

3. L’apostolat de Paul : Ch. 1. 13-24

4. La visite de Paul à Jérusalem : Ch. 2. 1-10

5. La conduite de Céphas (Pierre) : Ch. 2. 11-16

6. Justifié par la foi : Ch. 2. 17-21

Enseignements : ch 3 et 4

1. La grâce et la loi : Ch. 3. 1-5

2. La foi d’Abraham, sans la loi : Ch. 3. 6-9

3. La malédiction de la loi : Ch. 3. 10-14

4. La loi et la promesse : Ch. 3. 15-20

5. La loi, conducteur jusqu’à Christ : Ch. 3. 21-29

6. Esclaves ou fils ? : Ch. 4. 1-11

7. La perplexité de l’apôtre : Ch. 4. 12-20

8. Sara et Agar : Ch. 4. 21-31

Exhortations : ch 5 et 6

1. La liberté chrétienne : Ch. 5. 1-15

2. La chair et l’Esprit : Ch. 5. 16-26

3. Les ressources de la grâce en activité : Ch. 6. 1-10

4. Conclusion de l’épître : Ch. 6. 11-18

Carte de la Galatie
Carte de la Galatie
Notes
1 –

vers 46-49 après Jésus Christ.

2 –

vers 51 ou 54 après Jésus Christ.

3 –

Il faut remarquer que la première épître aux Corinthiens s’adresse, non seulement à l’assemblée de Dieu qui est à Corinthe, mais à “tous ceux qui en tout lieu invoquent le nom de notre Seigneur Jésus Christ” (1 Cor. 1. 3). L’épître aux Colossiens devait être lue ensuite à Laodicée d’où une autre lettre devait leur être aussi communiquée. La portée des épîtres est universelle.

Choisir un livre
Choisir un passage
×
Choisir un livre
Choisir un passage