Bannière

Le Seigneur est proche

Dimanche 10 novembre 2019
Non que j’aie déjà reçu le prix ou que je sois déjà parvenu à la perfection ; mais je poursuis, cherchant à le saisir, vu aussi que j’ai été saisi par le Christ… Je cours droit au but pour le prix de l’appel céleste de Dieu dans le Christ Jésus.
Philippiens 3. 12, 14
Je poursuis, je cours…

L’apôtre Paul considérait que tous ses avantages terrestres n’étaient rien, comparés à Christ. Un point essentiel se trouve dans la déclaration : “J’ai été saisi par le Christ” – ou : “il m’a appréhendé”, comme on le trouve dans d’autres traductions. Cette expression a un sens très fort ; nous retrouvons la même idée dans un tout autre contexte, lorsque Jésus rencontre un garçon possédé par un démon qui l’avait saisi et terrassé (Marc 9. 18). Aujourd’hui, nous disons que la police appréhende des criminels ; les délinquants ne peuvent plus faire ce qu’ils veulent parce qu’ils se trouvent sous le contrôle des policiers.

Dans un sens positif, Paul savait qu’il avait été saisi par Jésus Christ, qui l’avait, en quelque sorte, terrassé – comme on le voit littéralement en Actes 9. 4. Mais il y a une autre expression qui précède celle-ci dans le verset : “cherchant à le saisir, vu aussi que j’ai été saisi par le Christ”. Christ avait un but divin pour le saisir (ou l’appréhender), et cela a donné un caractère céleste à la manière dont Paul a perçu tout son ministère. Il était décidé à saisir lui aussi ce qui était dans les pensées de Dieu à son égard : la dignité et la gloire de l’appel céleste de Dieu. Pareillement, nous, croyants, nous ne nous appartenons pas (1 Corinthiens 6. 19), et si nous réalisons que nous avons été saisis de cette manière, nous comprendrons mieux le sens de notre appel.

L’intensité du désir de Paul peut presque paraître surprenante. Lorsqu’il écrit : “Je cours droit au but”, Paul emploie une expression semblable à ce qu’il dit au verset 6 de ce chapitre : “quant au zèle, persécutant l’assemblée”. Quand il persécutait les premiers disciples, il dépensait toute son énergie en menaces et meurtres (Actes 9. 1). Mais maintenant il était totalement engagé dans la poursuite du but que Jésus Christ lui avait confié. Une perception claire de Celui qui nous a montré notre but, nous donnera aussi la vitalité spirituelle pour répondre à son appel.

S. Campbell
Nous sommes au Seigneur. Ah ! vivons pour sa gloire,
Rejetons le péché, nous qui sommes du ciel.
Savourons chaque jour les fruits de sa victoire
Et courons sans fléchir vers le but éternel !
C. Chatelanat