Bannière

Le Seigneur est proche

Jeudi 12 septembre 2019
Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et gens de passage, à vous abstenir des convoitises charnelles, qui font la guerre à l'âme.
1 Pierre 2. 11
S'abstenir des convoitises charnelles

Remarquez que Pierre ne dit pas : je vous commande, mais “je vous exhorte”, car Dieu recherche une réponse de bonne volonté de nos cœurs. L'apôtre s'adresse ensuite aux croyants comme étant des “étrangers et gens de passage”. Ayant été sauvés et ayant reçu un héritage dans les cieux, ils sont appelés “étrangers” parce qu'ils ne sont plus de ce monde. Dieu leur a donné une espérance et une demeure célestes – ici-bas, ils sont simplement “de passage”.

Les croyants auxquels Pierre écrivait étaient des étrangers sur la terre, et nous le sommes aussi. Le monde n'est pas notre chez-nous – il est très important que nous le comprenions. Celui qui n'est pas sauvé se sent chez lui dans ce monde. Mais si des personnes qui ne sont pas sauvées devaient entrer dans le paradis, leurs consciences ne seraient pas à l'aise dans la présence du Seigneur et elles voudraient sans doute en ressortir le plus vite possible (voir Jean 3. 19-21).

Pour les chrétiens, c'est exactement l'inverse. Ils sont étrangers sur la terre ; leur chez-soi est dans les cieux et ils ont hâte d'y arriver. Ils désirent le moment où ils seront emmenés à la Maison. Leur séjour sur la terre est vraiment passager !

Les instructions de Pierre commencent par le fait de “s'abstenir des convoitises charnelles”, et donc de ne pas satisfaire les désirs de notre nature pécheresse. Pourquoi cela ? – Ces désirs “font la guerre à l'âme”. Il est important que nous fassions la distinction entre un besoin corporel et les convoitises charnelles. Le corps a besoin de nourriture et de boisson, mais la gourmandise excessive et l'ivrognerie satisfont des convoitises charnelles ; le mariage a été institué par Dieu pour donner au couple dans l'union de leurs âmes et de leurs corps une heureuse intimité qui symbolise l'union de Christ et de l'Église, mais la fornication et l'adultère sont des convoitises charnelles auxquelles les gens s'adonnent (voir Hébreux 13. 4). Certains, parmi les enfants de Dieu, ont été détruits parce qu'ils ont joué avec les convoitises charnelles. La vie du Seigneur était sans reproche, et il devrait en être de même pour tous les croyants. Notre manière de vivre devrait être telle qu'il n'y ait aucun mauvais comportement dont on puisse nous accuser.

d'après S. Labelle