Bannière

Le Seigneur est proche

Dimanche 13 janvier 2019
Sondez les Écritures, car vous, vous estimez avoir en elles la vie éternelle, et ce sont elles qui rendent témoignage de moi.
Jean 5. 39
Caractères des quatre Évangiles

Plus nous étudions de près les quatre Évangiles, plus nous voyons clairement le but distinct du Saint Esprit dans chacun d'eux, et la manière parfaite dont il l'atteint dans les moindres détails. Christ est le grand thème de chacun des Évangiles, mais il n'y en a pas deux où il soit présenté de la même manière.

En Matthieu, nous avons Christ comme le Messie, le fils d'Abraham, le fils de David, un Juif, héritier des promesses faites aux pères. Il est Celui qui accomplit les prophéties. Le Saint Esprit rapproche des scènes et des circonstances ayant pourtant plusieurs mois d'écart, pour présenter son sujet en parfaite conformité avec le but de cet évangile. L'Évangile de Matthieu présente la transition entre l'Ancien Testament (période de la Loi) et le Nouveau (période de la grâce).

En Marc, nous trouvons le Seigneur comme le Serviteur, le parfait artisan, le divin ministre. Il prêche et enseigne avec zèle, et ses jours sont employés à travailler et ses nuits à prier. Par l'Esprit Saint, Marc nous dit ce que le Sauveur a fait et comment il l'a fait. Il rapporte dans l'ordre historique les faits du merveilleux ministère de notre Seigneur. Il n'est pas nécessaire d'établir la lignée de Celui qui est venu pour servir, et aucune généalogie n'est donnée.

Luc nous présente l'Homme Christ Jésus. Il retrace la généalogie, non seulement jusqu'à David et Abraham, mais jusqu'à Adam et à Dieu. Toute l'humanité de notre Seigneur est dépeinte de manière exquise dans cet évangile, et nous y trouvons les faits groupés dans leur ordre moral.

L'Évangile de Jean a son caractère propre et exclusif, puisque, dès les premiers versets, l'Esprit Saint dévoile à nos yeux la personne du Fils de Dieu, la Parole, la vie éternelle, le vrai Dieu. Nous trouvons ici le Fils – ce qu'il était en lui-même de toute éternité; ce qu'il était, bien que rejeté par Israël et par le monde; ce qu'il était pour tout pécheur perdu qui croisait son chemin béni. Jean nous donne la révélation la plus glorieuse de la personne du Fils, mais il nous le montre constamment seul avec le pécheur. Quelle douceur et quel réconfort de le contempler ainsi!

C.H. Mackintosh
Écouter
Choisir une date