Bannière
Le Seigneur est proche
Samedi 08 décembre 2018
Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par de vaines tromperies, selon l'enseignement des hommes, selon les principes du monde, et non selon Christ ; car en lui habite toute la plénitude de la déité corporellement ; et vous êtes accomplis en lui.
Colossiens 2. 8-10
Accomplis en Christ

“Accomplis en lui (Christ) " : telle est la doctrine concernant la position du croyant dans le Seigneur Jésus Christ. Cela signifie : parfait pardon des péchés, justification divine, entière acceptation, sécurité éternelle, pleine communion avec le Seigneur Jésus dans la gloire. Que pourrait-on donner de plus à quelqu'un qui est “accompli” ? La philosophie, l'enseignement des hommes, les éléments du monde, ou n'importe quoi d'autre – rien de tout cela ne pourra ajouter un “iota” (i de l'alphabet grec, la plus petite lettre, en référence à ce que le Seigneur dit en Matthieu 5. 18) à celui que le Père a qualifié comme étant “accompli” !

Et cette plénitude n’est pas présentée comme quelque chose à atteindre, vers quoi nous devrions concentrer nos efforts. Non, c'est la position du plus faible enfant du Père, du moins expérimenté, du plus ignorant. Le croyant le plus faible est compris dans ce mot vous – “vous êtes accomplis en lui”. Tous les enfants du Père sont accomplis (remplis, comblés) en Christ.

Mais certains demanderont : n'avons-nous aucun péché, aucune faute, aucune imperfection ? Certes si, nous en avons. Nous avons le péché en nousnotre nature, ce que l'Écriture nomme la chair, marquée par le péché, “la chair de péché” (Romains 8. 3) –, mais pas sur nous : nous avons été lavés de nos péchés par le sang de Christ. De plus, notre position n'est plus en nous-même – ce que nous sommes par nature –, mais dans le Seigneur Jésus qui est à la droite du Père. C'est “en Lui” que nous sommes accomplis. Notre Père nous voit dans son Fils, dans son Bien-aimé. C'est là notre position définitive et éternelle. Nous ne sommes pas “dans la chair(Romains 8. 9), bien que la chair soit en nous (7. 18). Nous sommes unis au Seigneur Jésus dans la gloire par la puissance d'une vie nouvelle et éternelle. Le Seigneur Jésus a enlevé tout ce qui était contre nous et a amené chacun d'entre nous tout près du Père, dans la même faveur que lui-même. Le Seigneur Jésus est notre justice et notre vie. Cela règle toute objection et fait taire tous les doutes au sujet de la certitude et de la perfection du salut qu'il nous a acquis par son œuvre à la croix.

C.H. Mackintosh