Bannière
Le Seigneur est proche
Mercredi 05 décembre 2018
Tu feras une table de bois de sittim… tu y feras un rebord d'une paume tout autour, et tu feras un couronnement d'or à son rebord, tout autour.
Exode 25. 23, 25
Ce sont ici les mesures de l'autel, en coudées ; la coudée est une coudée et une paume… et le rebord de son avance, tout autour, un empan.
Ézéchiel 43. 13
La main du Seigneur

Moïse devait faire le tabernacle selon le modèle que Dieu lui avait montré (Exode 25. 40). L'Éternel allait demeurer avec son peuple sur la terre, et ce peuple racheté a été conduit à exprimer le désir de faire une demeure pour son Dieu (15. 2). Ainsi l'Éternel a donné des instructions précises sur la manière de construire le tabernacle, et aussi sur les matériaux à employer et le mobilier à y placer. Tous ces détails sont également des leçons pratiques pour nous aujourd'hui.

L'un de ces éléments était la table. La table parle de la communion entre Dieu et son peuple, et de notre communion les uns avec les autres. Une telle communion vécue dans un monde hostile nécessite un fondement et une protection appropriés. Ainsi, la table était faite de bois d'acacia (ou “sittim”), bois imputrescible qui symbolise la parfaite humanité du Seigneur, sans souillure et sans défaut. Elle était entièrement recouverte d'or, symbole de la divinité de Christ. Elle était destinée à porter les douze pains de proposition (un pour chaque tribu d'Israël) dans la présence de Dieu. Et cela d'une manière qui réponde parfaitement aux exigences de Dieu et aux besoins de l'homme puisque cette table est une illustration de la communion à laquelle nous, croyants, avons été appelés, “la communion de son Fils Jésus Christ, notre Seigneur” (1 Corinthiens 1. 9). Elle est liée à sa perfection : c'est Lui qui soutient et qui protège tout ce qu'elle nécessite et implique. On voit cette pensée symbolisée dans la mention d'un détail : le “rebord d'une paume (symbole de la main) tout autour” qui indique que tout est sous le contrôle et la protection de la main de l'Éternel. Sans cela, tout l'ensemble se disloque et tombe, car sans sa main, ou séparés de lui, “nous ne pouvons rien faire” (Jean 15. 5).

Dans le monde à venir, dont nous parle l'autel d'Ézéchiel, la communion entre l'Éternel et son peuple sera publiquement rétablie et maintenue selon ses pensées. Tout sera conservé en sécurité par sa main symbolisée par la mention de la paume et de l'empan (unité de mesure correspondant à la largeur d'une main). C'est ce dont nous avons aussi moralement besoin aujourd'hui.

A.E. Bouter